santé mentale

De l’aide en santé mentale au bout des doigts

Au Yukon, plusieurs ressources sont disponibles pour obtenir du soutien en lien avec diverses problématiques liées à la santé mentale. Accessible en ligne, MonDeuil.ca est un portail bilingue offrant de l’accompagnement aux personnes traversant un processus de deuil. 
_______
Karine Lavoie
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

» Voir l'article

Étudiants et santé mentale : «Tout le monde a du mal»

La crise fragilise les étudiants. L’isolement, la précarité et la perte de repères peuvent faire basculer psychologiquement certains d’entre eux. Kali Ross, responsable de la santé mentale et du bien-être pour l’Union des étudiants de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.), nous parle de la situation sur le campus de Charlottetown.

________________

Propos recueillis par Marine Ernoult

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Santé mentale, Î.-P.-É. : l’état d’urgence

À l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) comme ailleurs au Canada, les effets de la pandémie sur la santé mentale se font sentir. Anxiété, dépression, troubles du sommeil, stress… Les professionnels s’inquiètent et recommandent de prendre la parole.

________________

Marine Ernoult

Initiative de journalisme local  – APF – Atlantique

» Voir l'article

La santé mentale au coeur de la reprise de l’Assemblée législative

Les députés de l’Île-du-Prince-Édouard ont retrouvé les bancs de l’Assemblée législative jeudi 12 novembre. La période de questions a permis à l’opposition de tirer ses premières flèches au ministre de la Santé, James Aylward, en attaquant son action en santé mentale.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

La thérapie virtuelle, bouée de secours de la pandémie

Les rendez-vous de thérapie virtuelle ont connu une hausse fulgurante depuis le début de la pandémie. Les anciens comme les nouveaux clients ont été nombreux à se tourner vers les organismes d’aide en santé mentale qui remarquent depuis plusieurs mois les effets néfastes de la pandémie sur la santé mentale de la population.

_______________________

Samuel Gosselin-Bélanger — Initiative de journalisme local — APF – Ontario

» Voir l'article

Troubles de sommeil, anxiété et cyberdépendance : les jeunes Ontariens affectés par la pandémie

Environ trois jeunes sur cinq ont vu leur santé mentale se détériorer depuis le début de pandémie, conclut un sondage Ipsos réalisé en Ontario et publié en mai 2020. Pour faire face à cette problématique grandissante, le gouvernement et les écoles ont décidé de faciliter l’accessibilité aux services de thérapie et de soutien psychologique, tout en augmentant le personnel disponible.

_______________________

Diana Ombe — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Une conseillère en santé mentale en appui à la police dans le Nord ontarien

Un nouveau programme dans le Nord de l’Ontario associe un agent de police avec une conseillère en santé mentale pour intervenir rapidement lors des appels impliquant des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie. L’Équipe mobile d’intervention en situation de crise (ÉMISC), menée par une coalition de trois groupes, a connu beaucoup de succès durant ses six premiers mois d’activité sur le terrain dans le district de Cochrane.

_______________________

Chris St-Pierre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Nouveau souffle pour le programme Santé Bien-être dans le Nord ontarien

Pour améliorer les services de santé mentale dans le Nord de l’Ontario, les Services de counselling de Hearst-Kapuskasing-Smooth Rock Falls (SCHKS) donnent un nouveau coup d’envoi au programme Santé Bien-Être, qui en est à sa deuxième édition. La Fondation Trillium de l’Ontario (FTO) financera l’initiative au coût de 363 100 $ pour 36 mois afin de l’offrir gratuitement dans les communautés de Hearst et Kapuskasing.

_______________________

Chris St-Pierre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

COVID-19: il n’y a plus d’arriérés de dépistage en Ontario

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Après plusieurs semaines où l’Ontario était aux prises avec des dizaines de milliers de tests de dépistage de la COVID-19 en attente d’analyse, la ministre de la Santé Christine Elliott a assuré, mercredi, que les arriérés de dépistage ont été réduits à zéro.

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article