RMEFNO

Le télétravail difficile pour les enseignants de l’Université Algoma

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 12 mai par le premier ministre Ford force les travailleurs à réimaginer leurs espaces domestiques en espaces de travail. Trois spécialistes ont accepté de donner leur point de vue sur la question : Janik Guy, agente de planification et d’engagement communautaire du Réseau du mieux-être francophone du Nord de l’Ontario (RMEFNO), le Dr Jean-Marc Bélanger et la Dre Annie Wenger-Nabigon, sociologues au Département du travail social de l’Université Algoma à Sault-Sainte-Marie.

_______________________

Isabelle Michaud — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article