langue crie

IJL - Ouest

Sauver le patrimoine linguistique mondial, un clavier à la fois 

Chevez Ezaneh est un jeune entrepreneur autochtone basé à Saskatoon, dont le français est la langue maternelle et le déné la langue paternelle. Cet ancien étudiant de l’École canadienne-française a inventé et récemment mis en marché le premier clavier en langue crie, une des nombreuses langues autochtones en voie de disparition. Entretien avec un inventeur au secours du patrimoine linguistique.

________________________________________

Jean-Philippe Deneault

Initiative de journalisme local – APF – Saskatchewan

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article