Insécurité alimentaire

Des millions pour mieux nourrir le Nunavut

Les communautés nunavoises recevront plus de 2 millions de dollars pour contrer l’insécurité alimentaire durant la crise du coronavirus.
______
Gabrielle Poulin, en collaboration avec Maxime Beaudoin
Initiative de journalisme local – APF – Territoires 

» Voir l'article

Les nouveaux arrivants plus à risque d’insécurité alimentaire

Alors que l’Île-du-Prince-Édouard attire de plus en plus de monde sur ses rives, un chiffre récemment publié soulève des questionnements. Les nouveaux arrivants constitueraient désormais 13 % de la clientèle de la banque alimentaire Upper Room à Charlottetown. Un chiffre en hausse depuis cinq ans d’après Mike MacDonald, le directeur général de l’établissement caritatif.

_______________

Marine Ernoult

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Boucler la fin de mois et pouvoir manger à sa faim

L’insécurité alimentaire n’épargne pas les francophones en milieu minoritaire. Fragilisé par des revenus insuffisants, un certain nombre vit dans une grande précarité et n’a pas assez à manger. Carole C. Tranchant, professeure de nutrition à l’Université de Moncton, apporte un éclairage sur ce phénomène.

_______________

Marine Ernoult

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article