franco-ontarien

COVID-19 : La résilience des parents réconforte les enfants

Un enfant bien entouré pendant l’événement traumatisant que peut être la COVID-19 ne vivra pas la crise comme une fatalité, constatent plusieurs experts. Une attitude résiliente des parents devant les nombreuses difficultés engendrées par la pandémie permettra à leurs enfants de traverser plus facilement la crise.

_______________________

Gabrielle Beaupré — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Intégrer le français à la construction identitaire des adolescents

Le français a parfois la vie dure dans les écoles francophones en milieu minoritaire. Mais plutôt que de contraindre les élèves à adopter le français, le personnel enseignant tente de leur faire vivre la langue de Molière comme une richesse, rivalisant de créativité pour trouver des activités à la fois pédagogiques et ludiques.

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Le français dans les classes, l’anglais partout ailleurs?

Parfois malmené dès la cour de récré, le français n’a pas forcément la cote auprès des élèves, une réalité qui contribue à l’érosion de la langue à Orléans comme ailleurs. Dans ce quartier où les francophones se sont battus pour que la ville d’Ottawa n’omette pas d’inscrire son nom avec un «é», les écoles francophones sont parfois les témoins privilégiés de luttes âpres entre le français et l’anglais.

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Appréhensions et incertitudes chez les élèves du secondaire

Des milliers de jeunes de toute la province sont retournés à l’école secondaire ce mardi 8 septembre. Une rentrée pas comme les autres en raison de la pandémie et d’un programme éducatif hybride qui ne semble pas faire l’unanimité auprès des élèves.

_______________________

Diana Ombe — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Le 25 septembre n’a rien perdu de son importance pour les Franco-Ontariens

Date symbolique pour les francophones en Ontario, le 25 septembre marque annuellement un jour de célébration et de rassemblement où la langue, la culture et l’héritage des francophones en Ontario sont salués. Célébré pour la première fois en 1975, le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes devra cette année s’adapter au contexte de la pandémie, mais il n’en perdra pas pour autant ses couleurs ni son importance.

_______________________

Rebecca Kwan — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Intégrer la communauté culturelle, un défi pour les artistes immigrants

Au terme de cinq années de procédures, Gisele Gbobouo a enfin pu réaliser son rêve d’immigrer au Canada avec ses deux filles. Mais les défis se sont rapidement accumulés pour l’artiste d’origine ivoirienne, et la pandémie n’a rien fait pour aider sa situation. Aujourd’hui étudiante à l’Université Laurentienne, elle souhaite désormais intégrer la communauté artistique et collaborer avec des artistes franco-ontariens ou autochtones.

_______________________

Oulai Ninhi — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Constant Z. Ouapo à la direction générale de Reflet Salvéo

Entité de planification des services de santé en français située à Toronto, Reflet Salvéo a confié sa direction générale à Constant Z. Ouapo. Entré en fonction le 1er septembre, il prend les rênes d’un organisme qui entame sa seconde décennie.

_______________________

Paul-François Sylvestre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

La francophonie ontarienne unie par un projet musical de l’APCM

Annulé en raison de la pandémie, le projet Franc’Chœur revient sous une version entièrement numérique. L’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) propose une formule autour de quatre artistes, quatre communautés et quatre vidéos.

_______________________

Paul-François Sylvestre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Près de 91 % des entreprises autochtones canadiennes subissent les contrecoups de la pandémie

D’après un sondage effectué par le Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA), 91 % des entreprises autochtones ont subi des impacts négatifs en raison de la pandémie de COVID-19. L’organisme, qui représente plus de 1000 entreprises à travers le pays, s’est fait offrir une subvention de 110 000 $ par le gouvernement de l’Ontario pour venir en appui à ses membres.  

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article