Français

IJL - Ouest

Une présence francophone discrète à la librairie McNally Robinson

Véritable institution dans l’Ouest canadien, McNally Robinson est la plus grande librairie indépendante au Canada, disposant de deux établissements à Winnipeg et d’un autre à Saskatoon. Pourtant, dans la librairie de la ville des ponts, les auteurs francophones sont absents des étagères.

_______________________
Mychèle Fortin
IJL – Réseau.Presse – L’Eau vive

» Voir l'article

Le français, «une chance pour le futur»

Etienne Foulkes et Luke Gillis sont les deux gagnants originaires de l’Île-du-Prince-Édouard du concours national de rédaction organisé par le Français pour l’avenir. Le thème de cette année était les fausses nouvelles et le rapport à l’information. Les deux adolescents, qui ont remporté des bourses universitaires, nous parlent de leur vie en français dans la province.

________________

Marine Ernoult

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Diffusion du savoir en français : «Il faut organiser plus de causeries.»

L’Association francophone pour le savoir (Acfas) existe depuis 88 ans. Son antenne en Acadie a été créée en 1987. Carlo Lavoie, son représentant à l’Île-du-Prince-Édouard, également professeur de littérature acadienne et québécoise à l’Université de l’Î.-P.-É. (UPEI), confie son ressenti sur la situation du français à l’Île et au pays.

________________

Propos recueillis par Marine Ernoult

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Intégrer le français à la construction identitaire des adolescents

Le français a parfois la vie dure dans les écoles francophones en milieu minoritaire. Mais plutôt que de contraindre les élèves à adopter le français, le personnel enseignant tente de leur faire vivre la langue de Molière comme une richesse, rivalisant de créativité pour trouver des activités à la fois pédagogiques et ludiques.

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Le français dans les classes, l’anglais partout ailleurs?

Parfois malmené dès la cour de récré, le français n’a pas forcément la cote auprès des élèves, une réalité qui contribue à l’érosion de la langue à Orléans comme ailleurs. Dans ce quartier où les francophones se sont battus pour que la ville d’Ottawa n’omette pas d’inscrire son nom avec un «é», les écoles francophones sont parfois les témoins privilégiés de luttes âpres entre le français et l’anglais.

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Des ressources pédagogiques pour tous… ou presque

Le ministère de l’Éducation du gouvernement du Nunavut a créé Angirrami Ilinniarniq, un site visant à fournir aux parents et élèves nunavois un accès vers des ressources pédagogiques et des outils permettant de gérer le stress et la santé mentale pendant le confinement. 
_______
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une recherche linguistique à l’écoute des Fransaskois

Le 28 janvier, la conférence Les langues fransaskoises : une analyse sociolinguistique s’est tenue à l’Université de la Saskatchewan à Saskatoon. Le linguiste Jeffrey Klassen, qui souhaite étudier de près les variétés de la langue française dans la province, est venu à la rencontre des Fransaskois qui joueront un rôle important dans ses travaux.
Lucas Pilleri – Initiative de journalisme local – APF – Ouest

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article