Vincent Doucet, un jeune aux multiples talents et fonceur

Les jeunes ont souvent de multiples talents qui leur permettent de toucher à plusieurs domaines et ainsi  trouver celui le qui collera le mieux au style de vie auquel ils aspirent.

_________________________

Normand A. Léger

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Le jeune Vincent Doucet, de Dieppe, est l’un de ces jeunes qui aiment de nouveaux défis et qui n’ont pas peur de tenter leur chance dans divers domaines sportifs ou artistiques. On peut facilement le retrouver sur une surface de glace, dans un gymnase ou dans une chambre en train de gratter la guitare. Âgé de 16 ans, il a appris à jouer la guitare tout seul, il y a seulement huit mois. Il compte déjà une collection de  reprises sur sa page YouTube.

«J’aime bien jouer la guitare et chanter en même temps, souligne le musicien-athlète. La musique est très présente dans ma famille. Mon père joue un instrument et ma sœur chante. J’ai décidé de chanter tout en jouant la guitare et j’aime beaucoup cela. C’est de la bonne pratique. Je voulais jouer pour le public avec un autre jeune, mais avec l’arrivée de la pandémie, nos plans ont changé. On a décidé de tout mettre sur YouTube. Je suis perfectionniste et je reprends souvent une pièce jusqu’à 15 fois avant de la placer en ligne.»

Les gens qui écoutent ses chansons sur son site lui font des commentaires élogieux au sujet de ses pièces. «Je crois qu’ils m’apprécient, dit-il. C’est intéressant de voir de nouveaux artistes. Certains manquent de confiance, mais moi je fonce et je réalise ce que je veux. J’ai eu un mentor qui m’a aidé avec la liste de chansons. J’aime tous les styles de chansons, mais le mien va mieux avec le country et surtout en version acoustique. C’est ça qui me parle.»

L’autre facette de Vincent Doucet est son amour pour le hockey et le volleyball. L’an dernier, l’étudiant qui termine sa 10e année à l’école Mathieu-Martin de Dieppe, était membre de la formation championne des Matadors au volleyball junior. Il a joué au hockey -17 ans, dans la ligue maison avec les Aigles de Dieppe. «Cela fait sept ans que je joue au volleyball et j’adore cela, raconte Vincent. Je joue maintenant comme libéro (position défensive), en raison de ma plus petite taille. J’aime bien le jeu défensif, tout comme au hockey où je suis un défenseur. Je me concentre sur cette position. J’apprécie la beauté du volleyball. C’est différent des autres sports. Alors que les jeunes s’orientent vers le hockey, j’ai préféré quelque chose de différent et je n’ai pas de regret. J’aimerais voir le volleyball prendre plus d’ampleur au Canada. C’est un sport dynamique et qui n’est pas facile à jouer. J’apprécie plus le côté mental que physique. C’est un défi parce qu’une faute de ta part provoque un point. Au hockey, c’est différent parce qu’il n’y a pas toujours un but si tu fais une erreur. Il faut toujours demeurer attentif et être vif.»

La saison de volleyball du printemps 2020 au sein des écoles secondaires a été annulée en raison de la pandémie. Avec le confinement, Vincent, qui  Il a aussi évolué avec des équipes de Fuzion et a participé à des sessions de Volleyball Nouveau-Brunswick, demeure à la maison. Il continue à s’entraîner au volleyball et il a hâte à la reprise des activités. Il pratique ses touches et ses réceptions. Il lance aussi des rondelles au hockey pour garder la forme. Il pousse ses limites pour améliorer ses chances afin de pouvoir s’aligner avec les Matadors l’an prochain ou avec les Aigles -17 ans dans le circuit AA.

«C’est important pour moi de rester positif alors que je dois demeurer à la maison, a-t-il poursuivi. L’aspect mental est important alors qu’on ne se rend pas à l’école. Il faut se motiver avec des activités. Je prévois aller à un camp de hockey Andrews, à l’Île-du-Prince-Édouard cet été pour mettre les chances de mon côté de m’améliorer. J’adore le hockey et son aspect mental aussi. Il faut bien performer sur la glace et à nouveau, il faut demeurer actif et vif. On peut transférer ces aspects positifs dans la vie de tous les jours.»

La musique et les sports sont un bon moyen de se tenir occupé en temps de confinement. Vincent Doucet admet qu’il cherche parfois à être trop perfectionniste et qu’il doit accepter que tout n’est pas toujours parfait. Il va poursuivre ses rêves cet été dans les sports et dans la musique et il verra ce que lui réservera l’avenir. Il n’a pas le temps de s’ennuyer en cette période hors de l’école. Il perfectionne son apprentissage de la guitare et améliore ses techniques au volleyball et au hockey. Son ordinateur est utilisé pour les prestations de sa musique et il ne manque pas d’occasion d’enregistrer une nouvelle reprise pour son site YouTube.

On peut cliquer sur ce lien pour écouter ses chansons sur YouTube.

https://www.youtube.com/channel/UC6y-s7cpcJEyQYUQ8InUY_w?fbclid=IwAR3i79-w1lb3T859aIw8vv3OZonfo-jcSJZE-0fxkUtmqprc_spNJ2CTHPc.

-30-

Photos (courtoisie)

PHOTOS VINCENT DOUCET -- Vincent Doucet a bien voulu exprimer son amour pour le sport et le milieu artistique à travers cette photo avec son uniforme de volleyball, sa guitare et son équipement pour le hockey.

  • Nombre de fichiers 3
  • Date de création 18 mai, 2020
  • Dernière mise à jour 18 mai, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article