Une première activité de financement après quatre mois de fermeture

Désinfectant à main, marques de distanciation physique, tout a été mis en place pour assurer la sécurité des participants au premier bingo du Centre communautaire de St-André-LeBlanc en quatre mois.
________
Claire Lanteigne
Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Quatre mois après la fermeture du Centre de St-André-LeBlanc à cause de la pandémie, l’organisation d’un premier événement représentait tout un défi. Lise Cormier, la présidente du conseil d’administration du Centre, s’était assurée que tous les règlements de la Santé publique du Nouveau-Brunswick soient respectés pour ce premier bingo, qui a eu lieu le 10 juillet dernier.

Les adeptes de bingo, majoritairement des femmes qui, avant la pandémie, y participaient fidèlement deux fois par mois, avaient forcément hâte de reprendre leur activité préférée. Environ 66 personnes ont assisté à ce premier bingo en quatre mois, représentant la plus importante participation depuis longtemps pour le Centre. Les amatrices ont affronté la chaleur du jour pour courir la chance de remporter des côtelettes de bœuf, du homard et aussi des prix en argent, qui sont tous achetés auprès de divers commerces de la communauté.

« Je suis très heureuse de vous accueillir ici ce soir en aussi grand nombre », s’est exclamée Lise Cormier le jour du bingo pour accueillir les participants. « Comme vous le savez, ce ne fut pas facile de fermer le centre communautaire, mais nous n’avions pas le choix. »

Comme plusieurs autres centres communautaires de la province, le Centre de St-André-LeBlanc a tout de même dû défrayer les coûts de chauffage, d’électricité, d’assurances et de téléphone durant les quatre mois de sa fermeture, et ce, sans revenus. Ce premier événement, qui s’est déroulé sans anicroche, permettra au Centre d’en planifier d’autres et de recommencer à encaisser des revenus pour payer les frais d’exploitation.

Les participants au bingo devaient s’inscrire à l’avance pour la soirée. Sur les tables, on retrouvait les noms des personnes inscrites ainsi qu’un feuillet d’identification afin de permettre de retrouver les gens participant à la soirée, advenant qu’un cas de COVID-19 soit éventuellement identifié.

Gloria Brine, d’Amherst, en Nouvelle-Écosse, ne manque jamais le bingo de St-André-LeBlanc et elle y était en compagnie de sa sœur Germaine, de son frère Gérald et de sa petite-fille Kimberly. « Elle, c’est la reine du bingo », s'exclame Germaine en désignant Lise Cormier. « Nous avions hâte que ça reprenne après autant de mois en confinement.  Ça nous fait sortir après la COVID-19 et en plus il y a l’air climatisé dans la salle, c’est très confortable et on passe du temps en famille », ajoute-t-elle. Germaine et Gloria font également du bénévolat aux activités de bingo du Centre.

« Je suis très heureuse du déroulement de la soirée », conclut Lise Cormier, qui organise l’activité depuis une vingtaine d’années. « L’essai nous a démontré que c’était possible et le prochain bingo aura lieu le 24 juillet. » Elle ajoute qu’il y aura quelques ajustements à faire et que la majorité des personnes présentes le 10 juillet se sont déjà inscrites pour le prochain bingo.

-30-

Photo 1 : Sortie d’amies
Crédit : Claire Lanteigne
Légende : De gauche à droite, les amies : Rachelle Melanson, Julie Vautour et Vicky Goiziou, de Cap-Pelé; Bernice Léger, Saint-Antoine, et Charline Gagnon, de Notre-Dame.

Photo 2 : Une présidente dévouée
Crédit : Claire Lanteigne
Légende : Lise Cormier ne ménage aucun effort pour assurer le succès du Centre communautaire de St-André LeBlanc. Elle distribue les prix aux gagnantes en compagnie de Shelby Nowlan, une étudiante qui y travaille cet été.

Photo 3 : Une histoire de famille
Crédit : Lise Cormier
Légende : De gauche à droite : Germaine Melanson, Saint-André-LeBlanc; sa sœur Gloria Brine, d’Amherst, en Nouvelle-Écosse; Kimberly Maillet, de Petit-Cap, petite-fille de Gloria; Patricia Cormier, de Bouctouche et Gérald Melanson, de St-André-LeBlanc, frère de Germaine et Gloria.

Photo 4 : Vue de l’assistance
Crédit : Lise Cormier

Photo 5 : Rhéal Landry
Crédit : Lise Cormier
Légende : Rhéal Landry est le bénévole attitré à appeler les numéros choisis au hasard par le boulier.

  • Nombre de fichiers 6
  • Date de création 13 juillet, 2020
  • Dernière mise à jour 13 juillet, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article