Une nouvelle voix francophone au Conseil des arts de l’Ontario

Professionnelle des communications dans l’industrie du divertissement et dans le secteur de l’investissement, Geneviève Painchaud d’Ottawa a été nommée au conseil d’administration du Conseil des arts de l’Ontario (CAO). Elle devient la voix francophone qui leur manquait depuis un an.

_______________________

Paul-François Sylvestre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

En annonçant la nouvelle à la mi-juillet, la présidente du CAO, Rita Davies, s’est félicitée de l’arrivée de madame Painchaud qui «a tissé des liens profonds avec la communauté francophone d’Ottawa et qui nous apporte non seulement une mine de connaissances en matière de gouvernance, mais aussi son savoir-faire professionnel en marketing».

Du côté artistique, Mme Painchaud a appuyé, au fil des ans, des organismes comme le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO), le Théâtre français de Toronto (TfT) et La Nouvelle Scène Gilles Desjardins (LNSGD).

«Le fait d’œuvrer au sein d’une minorité linguistique et de veiller à sa protection et son épanouissement constituent des défis majeurs pour notre communauté», identifie Geneviève Painchaud.

Expertises et perspectives

Elle estime qu’il est très important pour un conseil d’administration d’attirer «des membres qui apportent différentes expertises et perspectives, qui sont dévoués et qui ont la capacité d’évaluer le contexte de l’organisme dans son ensemble». Elle estime que ses études en administration des affaires et en sciences économiques ainsi que son bénévolat et son expérience de travail l’aideront dans son rôle de gouvernance.

La nouvelle administratrice du CAO reconnaît que les efforts à déployer pour créer, diffuser et promouvoir les produits artistiques francophones sont considérables. «Dans certains cas, l’accès aux ressources en français demeure certainement plus limité.»

Elle estime qu’à court terme, les défis imposés par la pandémie seront plus importants à surmonter dans le secteur des arts qu’ailleurs. «Je suis très heureuse de pouvoir m’engager à relever ces défis par l’entremise de mon rôle auprès du Conseil des arts de l’Ontario.»

Femme engagée

Geneviève Painchaud a été exposée aux arts très jeune puisque ses parents tenaient une galerie à Québec, sa ville natale. Elle a habité à Ottawa et à Windsor pour ses études universitaires, puis à Toronto et Ottawa pour son travail. Elle a enseigné le marketing au Collège La Cité d’Ottawa.

Bénévole qui s’investit sans compter dans la communauté ontarienne, Geneviève Painchaud siège au conseil d’administration d’Ontario 211, une ligne 24 h sur 24 en plus de 150 langues qui offre une porte d’entrée vers les services communautaires, sociaux, de santé et gouvernementaux. Également membre du conseil d’administration du Barreau de l’Ontario, elle agit comme arbitre à la Section d’appel du Tribunal du Barreau.

Le CAO en bref

Nommé par le gouvernement, le conseil d’administration du CAO est composé de douze membres. Règle générale, l’un d’eux est francophone.

En 2018, il y en avait deux, soit Marie-Élisabeth Brunet d’Ottawa et Josée Forest-Niesing de Sudbury. Le mandat de cinq ans de madame Brunet a pris fin en 2019 et madame Forest-Niesing n’a siégé que pendant quelques mois puisqu’elle a été nommée sénatrice en octobre 2018.

Le conseil d’administration est chargé d’encadrer le processus de subvention de l’organisme gouvernemental, y compris les politiques et les prises de décisions. En 2019-2020, le CAO a investi 51,9 millions $ dans 197 collectivités de la province par le biais de 1 965 subventions à des artistes et de 1 152 à des organismes.

Les artistes et les organismes artistiques peuvent soumettre une demande aux secteurs suivants : Artistes dans la communauté et dans les écoles, Arts autochtones, Arts francophones, Arts visuels et médiatiques, Danse, Literature, Music, Theater et Tournées.

-30-

BP :

  • IJLO_Geneviève Painchaud CAO : Geneviève Painchaud : «Un conseil d’administration doit attirer des membres qui apportent différentes expertises et perspectives, et qui ont la capacité d’évaluer le contexte de l’organisme dans son ensemble.» (Crédit : 200f2 photography)
  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 16 juillet, 2020
  • Dernière mise à jour 16 juillet, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article