Une nouvelle loupe pour l’actualité franco-ontarienne

L’Initiative de journalisme local (IJL) fait ses premiers pas en Ontario et à travers le Canada. Grâce à ce programme, financé par le gouvernement du Canada, les régions peu ou pas couvertes par les médias francophones seront à leur tour mises sous les feux de la rampe.

Ericka Muzzo – Initiative de journalisme local - APF

«L'Initiative de journalisme local appuie la création d'un journalisme civique original qui répond aux divers besoins des collectivités mal desservies partout au Canada, en élargissant la disponibilité et la consommation de contenu local et régional en matière de gouvernance civique», peut-on lire sur le site web de Médias d’Info Canada, l’un des sept organismes mandatés dans le cadre de l’IJL.

Parmi ceux-ci se trouve également l’Association de la presse francophone (APF), notamment ­porte-parole de plusieurs journaux franco-ontariens bien connus du public : Agricom (Alfred et Plantagenet), Le Nord (Hearst), Le Carillon (Hawkesbury), Le Droit (Ottawa), Le Goût de vivre (Huronie), Le Reflet-News (Hawkesbury), Le Voyageur (Sudbury), L’Express (Toronto), L’Orléanais (Orléans) et Vision (Hawkesbury).

Via l’Initiative de journalisme local, ces médias et bien d’autres pourront offrir à leurs lecteurs de l’information locale de qualité, sur les enjeux qui préoccupent les Franco-Ontariens aux quatre coins de la province.

Des chapitres de l’IJL se retrouvent également en Atlantique, dans les Territoires et dans l’Ouest canadien.

De l’information de qualité

Ayant pour objectif «d’augmenter le journalisme civique local dans des communautés mal desservies», d’après le site web de Patrimoine canadien, l’IJL se concentrera sur les sujets d’importance publique pour la société. Cela comprend notamment les institutions civiques du pays, dont les palais de justice, les hôtels de ville, les conseils de bande, les conseils scolaires, le Parlement fédéral ou les assemblées législatives provinciales.

L’IJL fera affaire avec des pigistes de partout en Ontario pour couvrir le mieux possible l’ensemble du vaste territoire. Avec ses quelque 622 000 francophones, la province compte la plus importante communauté francophone minoritaire au pays.

Si vous estimez que votre région de l’Ontario gagnerait à être davantage couverte par les médias, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse courriel ijlontario@gmail.com. L’IJL est également à la recherche de bonnes plumes qui ont à cœur d’informer les Franco-Ontariens, de Windsor à Thunder Bay en passant par chacune des nombreuses régions où le français fait partie du quotidien.

 

-30-

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 2 décembre, 2019
  • Dernière mise à jour 7 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article