Une décennie de reconstruction fructueuse pour les Flyers de Kapuskasing

Fondée en 1990, l’équipe de hockey midget AAA des Flyers de Kapuskasing a souligné le début de sa troisième décennie d’activité en laissant leurs partisans nommer les joueurs étoiles des dix dernières années. Durant cette période, l’équipe a atteint trois finales et quatre demi-finales de la Ligue midget du Grand Nord (GNML). N’eût été le travail effectué au début des années 2010, la formation ne serait probablement plus en vie aujourd’hui.
_______________________

Chris St-Pierre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

Construire à partir de rien

Natif de Kapuskasing, Glen Denney a pris la barre des Flyers comme entraîneur-chef pour la première fois durant la saison 2010-2011 et totalise désormais deux séjours avec l’équipe, de 2010 à 2015 et de 2017 à 2019.

Quelques saisons avant son arrivée, l’organisation avait de la difficulté à recruter des joueurs de haut niveau de l’extérieur de la ville. M. Denney se rappelle que lors de sa première saison, plusieurs nouveaux patineurs issus d’ailleurs venaient de se joindre à l’alignement.

«L’année précédente, c’était l’une des premières fois que des gars comme Sebastien Tessier et Michael Cave de Cochrane ou Éric Proulx et Rémi Bernier d’Iroquois Falls choisissaient de faire partie de l’équipe, raconte l’ex-entraîneur. Si ce n’était pas du fait que ces jeunes hommes ont choisi de devenir des Flyers et se joindre à l’organisation, il n’y aurait pas de statistiques importantes à retenir aujourd’hui.»

L’impact de cette saison a été massif pour l’avenir des Flyers et Glenn Denney estime que l’équipe se serait dissoute si la situation n’avait pas changé il y a 12 ans.

«Je ne vois pas comment l’équipe aurait pu être où elle est aujourd’hui si ce n’était pas de ce premier groupe de joueurs et de gérants qui les ont convaincus de venir jouer à Kapuskasing, insiste-t-il. C’est cette décision-là qui a été la clé du succès. C’est comme ça que nous avons recruté autant d’espoirs talentueux et cultivé l’intérêt d’autres joueurs. Ce premier groupe a su former une équipe du tonnerre qui a pu créer du succès sur la patinoire, sur le banc et dans la salle de conférence», assure l’ex-entraîneur.

De moins en moins de joueurs locaux

Réitérons que l’équipe a su atteindre trois finales et quatre demi-finales en séries éliminatoires au cours de cette dernière décennie ; c’est en grande partie dû au niveau de compétition aux camps d’entraînement. Le nombre de patineurs locaux a chuté de moitié depuis l’arrivée de cette nouvelle génération. En comparaison avec la saison 2010-2011, le nombre de joueurs kapuskois à temps plein sur le banc des Flyers est passé de huit à quatre en 2019-2020.

C’est ce qui est d’autant plus impressionnant : au contraire de la plupart des autres formations de la GNML, qui ont le bénéficié d’avoir un territoire comptant entre 40 000 et 165 000 en population, les Flyers doivent normalement aller piger des espoirs dans un bassin qui comprend un peu moins de 37 900 personnes en population.

L’équipe avait espoir de clore cette période de dix ans avec un premier championnat dans le cadre du tournoi de fin d’année de la GNML en début mars. Malheureusement, l’événement a été annulé à la suite de l’arrivée de la COVID-19 au Canada.

Voilà pourquoi l’équipe d’étoiles de la décennie des Flyers ne comprend qu’un seul joueur local. L’ancien capitaine et défenseur kapuskois Brandon Plourde se trouve aux côtés du défenseur Ryan Maynard, des attaquants Marc Dubé, Jean-François Sylvestre et Zack Dorval et du gardien de but Sylvain Miron.

-30-

BP :

  • Camp d’entraînement estival des Flyers de Kapuskasing en août 2019. (Crédit : Chris St -Pierre)
  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 11 mai, 2020
  • Dernière mise à jour 11 mai, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article