Un webinaire de l’ACFO-SDG en collaboration avec La Passerelle-I.D.É

L’Association canadienne-française de l’Ontario – Stormont, Dundas et Glengarry (ACFO-SDG) a organisé le 17 avril dernier un webinaire en collaboration avec La Passerelle-I.D.É., organisme torontois spécialisé dans l’Intégration et le Développement Économique (I.D.É.) des immigrants francophones. Ce partenariat en a fait sourciller quelques-uns puisque, après des enquêtes du Toronto Star et de Radio-Canada, le financement de La Passerelle a été mis en suspens ou carrément arrêté, tant au niveau provincial que fédéral.

_______________________

Paul-François Sylvestre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

La situation n’est toujours pas revenue à la normale. L’ACFO-SDG, dont l’un des mandats est de favoriser l’accueil des nouveaux arrivants, n’y voit pas une raison de remettre en question son partenariat avec La Passerelle.

Selon la directrice générale de l’ACFO-SDG, Céline Baillargeon-Tardif, «la Passerelle nous a offert une excellente formation sur les compétences culturelles pour les nouveaux arrivants francophones en février dernier et nous n’avons pas à juger ce qui s’est passé avant. Nous avons tenu deux autres webinaires depuis et le service rendu a été excellent chaque fois.»

Le webinaire du 17 avril portait sur les appuis du gouvernement en cette période de COVID-19.

Madame Baillargeon-Tardif avoue ne pas connaître tous les tenants et aboutissants de «la crise de confiance et de gestion» entourant La Passerelle. Pour elle, c’est du passé et «si un service utile est offert, pourquoi ne pas en profiter?»

Le partenariat a été jugé à propos, car La Passerelle se spécialise dans les immigrants francophones et Cornwall, chef-lieu de la région desservie par l’ACFO-SDG, en accueille de plus en plus depuis 2018.

«À la page»

La présidente de l’organisme, Dianne Poirier, note que la mairesse de Cornwall, Bernadette Clément, est une francophone engagée «très accueillante et très proactive». La ville souhaite la bienvenue à de plus en plus d’Africains d’expression française qui y trouvent non seulement un accueil chaleureux, mais également des occasions d’emploi.

Appelée à se prononcer sur le bien-fondé d’un partenariat avec un organisme «sous enquête», madame Poirier a tenu à préciser que «sur le terrain, La Passerelle est très à la page et répond parfaitement aux besoins de nos nouveaux arrivants».

Rappelons que La Passerelle nie toutes les accusations de mauvaise gestion de fonds publics portées à son endroit et que l’organisme a intenté une poursuite en diffamation contre le Toronto Star, réclamant 11 millions de dollars. L’action est toujours en cours.

-30-

BP :

  • IJLO_ACFO-SDG et La Passerelle 1 : Céline Baillargeon-Tardif : «Si un service utile est offert, pourquoi ne pas en profiter?»
  • Webinaire sur les appuis du gouvernement en cette période de la COVID-19. (Crédits : Courtoisie ACFO-SDG)

Des photos sont disponibles sur demande : ijlontario@apf.ca  

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 22 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 22 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article