Trois jeunes acadiens sur la liste finale de repêchage de la LNH

Trois Acadiens figurent sur la liste finale de la Centrale des dépisteurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui a été rendue publique en vue de la prochaine session annuelle de repêchage des meilleurs espoirs junior.

________________

Norman Léger

Initiative de journalisme local - APF – Atlantique

Le défenseur Lukas Cormier, de Sainte-Marie-de-Kent, le défenseur Nicolas Savoie et l’attaquant Cole Cormier, les deux de Dieppe, sont sur cette fameuse liste tant attendue par les jeunes de 17 ou 18 ans qui aspirent un jour à se tailler une place au sein d’une équipe de la Ligue nationale de hockey. La session devait se tenir en juin, mais le format et la date sont aujourd’hui incertains en raison de la COVID-19.

Lukas Cormier est classé au 32e rang des joueurs de l’Amérique du Nord en vue de ce prochain repêchage des clubs de la LNH. Le joueur des Islanders de Charlottetown de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) est premier sur la liste de la deuxième ronde. Le joueur de centre Cole Cormier est classé 134e (5e ronde) et le défenseur Nicolas Savoie, 198e (7e ronde). Les deux aspirent à joindre les Remparts de Québec. On compte en tout 217 joueurs sur la liste sur laquelle Alexis Lafrenière, de l’Océanique de Rimouski, est classé premier. Eliot Desnoyers est le seul joueur des Wildcats de Moncton, 175e (6e ronde). Jérémie Poirier est 18e sur la liste et le défenseur William Villeneuve, 99e, tous deux joueurs des Sea Dogs de Saint-Jean. Chez les gardiens de but, Nicolas Daws, de Guelph, se classe au premier rang.

« Je pensais être coté un peu plus haut, mais ce n’est qu’un numéro et c’est assez proche de ce que je pensais », a dit Lukas Cormier confiné, comme les autres, chez ses parents en ces temps de pandémie. « Cependant, c’est suivant le repêchage que le vrai travail commence. J’ai discuté avec environ 25 équipes jusqu’à présent et je n’ai pas de préférence. Je travaille pour ce moment depuis bien des années de ma vie. Je n’ai pas eu la chance de me prouver en séries cette année, mais mon éthique de travail et mes habiletés offensives avec la rondelle sont les atouts que j’ai pu démontrer au long de la saison. »

Il s’agissait de la deuxième campagne avec les Islanders pour Cormier, 18 ans. Il a cependant subi une première blessure grave à un pied dans sa jeune carrière, ce qui l’a tenu à l’écart du jeu pendant environ six semaines. « J’avais bien commencé la saison, mais cette blessure m’a ensuite donné du retard, a dit Cormier. J’ai cependant pu revenir au jeu et reprendre mon jeu. Les joueurs étaient déçus de voir la saison finir si vite, mais on n’avait pas de choix. On avait une bonne équipe cette année et on pensait se rendre assez loin dans les séries. On visait surprendre des équipes. »

Comme la grande majorité des autres joueurs, Cormier et sa sœur Dominique, également une joueuse élite, ont un gymnase improvisé à la maison pour faire des poids et haltères et se tenir en forme. « J’ai pris bien plus de confiance cette année, comparé à ma première saison, a ajouté l’athlète de 5 pieds 10 pouces, 180 livres. J’avais aussi un rôle de leader que je veux développer davantage l’année prochaine en plus de jouer mes parties. J’agirai comme modèle pour les plus jeunes. Cet été, je veux améliorer ma vitesse, mes départs explosifs dans les trois premiers pas et devenir un meilleur défenseur. » En 107 parties en deux saisons avec les Islanders, Cormier a enregistré 21 buts et 51 passes pour 72 points et +36. Il a ajouté un but et quatre mentions d’aide en six rencontres de séries l’an dernier.

Pour sa part, le joueur de centre Cole Cormier est heureux de voir son nom sur cette liste. « C’est vraiment spécial et un privilège, même si cela ne veut pas dire grand-chose, a-t-il expliqué. C’est le jour du repêchage qui compte. Il faut seulement une équipe qui m’aime. J’ai eu des discussions avec quelques équipes et j’irai jouer n’importe où. Je n’ai pas pu démontrer mes habiletés en séries, mais je crois avoir bien prouvé mes capacités lors de la saison. »

C’était la première campagne dans la LHJMQ pour Cormier, 18 ans, 5 pieds et 10 pouces, 170 livres, un gradué des Flyers midget de Moncton. Il a débuté la saison avec l’Océanic de Rimouski avant d’être envoyé aux Remparts, en janvier. « C’était un gros changement pour moi cet échange, mais j’ai bien été accueilli avec les Remparts, a-t-il poursuivi. Mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé et je remercie les entraîneurs qui ont eu confiance en moi. J’ai eu la chance de m’améliorer comme joueur et comme personne, prendre confiance en mes moyens et ne pas avoir peur de faire des erreurs. J’ai beaucoup apprécié jouer à Moncton, en mars contre les Wildcats au Centre Avenir, devant mes parents et amis et en plus, nous avons gagné. C’était un moment spécial parce que j’ai grandi en regardant les Wildcats. »

Cormier suit les traces de son père Derek, une ancienne vedette junior et ancien professionnel qui a joué plusieurs saisons en Europe. Il veut améliorer son explosivité, sa force et être plus fort physiquement en vue de la prochaine saison. Il aimerait imiter son père et jouer chez les professionnels, mais en Amérique du Nord. « J’ai adoré ma première année junior majeur, a-t-il continué. C’était bien différent du niveau midget et une grosse marche en jouant plusieurs parties. C’était plus dur sur le corps. J’ai bien aimé jouer avec Alexis Lafrenière de l’Océanic. C’est un bon joueur et une bonne personne. Je suis heureux pour lui. »

Cormier termine sa 12e année scolaire et doit recevoir son diplôme de l’école Mathieu-Martin. Il a disputé 65 parties dans la LHJMQ (34 à Rimouski, 31 à Québec) avec 16 buts et 25 passes pour 41 points et +4.

Le défenseur Nicolas Savoie était confiant de voir son nom sur cette liste. « J’ai quand même connu une très bonne année comme défenseur avec les Remparts, dit-il. Mon départ de début de saison a été plus lent, mais je me suis repris et j’ai obtenu le titre de joueur défensif de l’année de l’équipe. Je suis confiant d’avoir démontré que je suis capable. J‘ai fini l’année en beauté. »

Savoie a disputé sa deuxième saison avec les Remparts. Il a évolué dans 54 parties l’an dernier et 51 cette saison durant le calendrier régulier. Il a aussi joué sept parties lors des séries de l’an dernier. Il a une fiche de 3 buts, tous l’an dernier et 25 passes (15 cette saison) pour 27 points en 112 parties. Il mesure six pieds, pèse 184 livres et lance de la gauche. Pour passer le temps, il s’entraine à la maison, prend des marches et joue à des jeux vidéo. Il termine, lui aussi, sa 12e année scolaire à l’école Mathieu-Martin. Il aura 18 ans à la fin mai. Il était heureux de retrouver son ami Cole Cormier, de Dieppe, après Noël, ce dernier ayant été échangé aux Remparts de Québec. « Cela faisait du bien d’avoir un autre joueur de chez nous avec l’équipe. On a joué cinq ans ensemble dans les catégories pee wee et bantam. C’était une aide morale. »

À l’international, le meilleur espoir demeure Tim Stuetzle, de l’Allemagne, la recrue de l’année cette saison (7-27=34 points en 41 parties) qui s’aligne avec Mannheim. Il a enregistré 5 passes pour l’Allemagne aux championnats mondiaux junior. Le gardien Iaroslav Askarov, de la Russie, est premier de la liste des portiers.

Lafrenière, de Saint-Eustache, Québec, a dominé les attaquants de la LHJMQ cette saison avec 35 buts et 77 passes, pour 112 points en 52 parties. Il a été nommé le joueur par excellence et meilleur attaquant avec deux points par partie (4-6=10pts en 5 parties) en aidant le Canada à remporter le championnat mondial junior de 2020. Il a été choisi le joueur par excellence de la LHJMQ et du Canada en 2018-2019. S’il est choisi premier, il deviendra le premier joueur né au Québec à réussir cet exploit depuis Vincent Lecavalier, en 1998.

 

-30-

 

 

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 11 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 11 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article