Témiskaming Shores présente un ambitieux plan récréatif

La ville de Témiskaming Shores travaille depuis octobre 2019 à la création d’un plan directeur des loisirs. Le rapport final, rendu disponible en août 2020, donne une vision de l’aménagement récréatif du territoire et des infrastructures sur les territoires de Haileybury, New Liskeard et du canton de Dymond pour les dix prochaines années. La réunion du conseil municipal du 15 septembre était la dernière occasion pour le public de réagir au plan proposé.

_______________________

Marc Dumont — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

«Nous avons voulu donner une toile de fond pour les gens qui administrent la récréation, pour le développement des activités et du réseau d’infrastructures récréatives», affirme l’architecte paysagiste, urbaniste et designer urbain Jim Scott, de la firme néobrunswickoise Trace Studio.

«C’est très excitant! Nous proposons entre autres un plan de transport pour maximiser les rencontres», indique encore le consultant.

La réunion du conseil municipal du 15 septembre a marqué la fin d’un cycle de plusieurs mois au cours duquel près de 3000 citoyens ont été consultés. Le conseiller Mike McArthur, qui a présidé la démarche, en a profité pour remercier le personnel et les citoyens : «Ce plan était devenu vraiment nécessaire et toute la ville peut en être fière.»

Des tendances qui évoluent

Le rapport final, qui présente le plan directeur (en anglais seulement), affirme que la population de la ville de Témiskaming Shores est très bien desservie comparativement aux autres municipalités du nord-est de l’Ontario. Dans des comparaisons par habitant, elle dépasse largement ce qu’offrent des villes comme Timmins ou North Bay en infrastructures récréatives.

Le renouvellement du plan récréatif était toutefois devenu nécessaire parce que les tendances indiquent que les habitudes récréatives des gens changent. Les sports d’équipe comme le hockey ne tiennent plus la même place qu’il y a dix ans. L’activité récréative autodirigée, plutôt que les activités de loisir, devient le nouveau besoin des résidents. Les excursions en nature gagnent en popularité, comme le confirme l’achalandage du sentier Pete’s Dam.

Comme améliorations, le plan propose entre autres des activités nautiques à partir de la Place Riverside, une passerelle piétonne sur la rivière Wabi et un réseau de parcs dans les quartiers résidentiels facilement accessibles aux enfants. Ils pourraient ainsi s’y retrouver après l’école pour jouer.

Dans certains cas, il devra y avoir des ententes avec les conseils scolaires pour rendre les cours d’école accessibles aux enfants après les heures de classe. D’autres parcs plus vastes auraient désormais des infrastructures sportives et seraient accessibles à bicyclette.

Les plages de New Liskeard et Haileybury, bien fréquentées, sont considérées comme des lieux de rassemblement importants et le rapport incite à continuer à les améliorer. Ce dernier note qu’en raison des activités récréatives et sportives autour de la plage de Haileybury, elle devient une extension du centre-ville et permet de créer un sens d’identité.

Représenter toutes les voix

Les commentaires reçus de la communauté sont généralement très positifs. À la réunion du conseil municipal, seul le Bureau de santé publique du Timiskaming a fait une présentation.

Sa porte-parole, Janice Smale, a reconnu que le plan est bien conçu et de grande valeur. Elle relève cependant que «certaines voix sont sous-représentées, dont les moins de 25 ans, les Autochtones et les francophones. Le Bureau de santé publique propose qu’il y ait un mécanisme mis sur pied pour vérifier si des groupes ne sont pas mis de côté.»

Ces remarques n’ont pas plu à Mike McArthur : «Tous ont été traités équitablement!» a assuré le conseiller.

Le sujet des prochaines élections municipales?

Le rapport final du plan directeur des loisirs propose beaucoup de changements. Il faudra encore bien des discussions avant son adoption. Les implications pour le budget sont si importantes que le plan pourrait devenir l’enjeu de la prochaine élection municipale, en 2022.

Comme l’adoption du plan impliquerait une augmentation de taxes dans les années à venir, Jim Scott de la firme Trace Studio suggère que le plan récréatif devienne la plateforme d’un candidat qui, en cas de victoire, aura le mandat de lancer la réalisation du plan.

M. Trace avance également qu’une élection comprenant l’enjeu du plan directeur des loisirs serait aussi une excellente occasion de mieux le faire connaître, parce que les changements proposés sont si significatifs qu’il faudra continuellement innover en stratégies de communication pour maintenir l’engagement de la population.

-30-

BP :

  • IJLO_Plan directeur loisirs Témiskaming Shores_Complexe Sportif_Cr. Marc Dumont : Le complexe sportif et la piscine de New Liskeard. (Crédit : Marc Dumont)
  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 24 septembre, 2020
  • Dernière mise à jour 24 septembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article