Si vous ne pouvez pas aller à la culture, elle viendra à vous !

Pour contrer les fermetures dues à la pandémie de la COVID-19, les institutions culturelles s’organisent pour inviter la lecture dans les foyers.
______
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Une panoplie d’initiatives ont été instaurées par les intervenants du milieu afin de rendre accessible le divertissement et d’assurer une continuité des services ordinaires. Parmi elles, la bibliothèque de Hay River, qui a créé un service de livraison de livres à domicile.

La bibliothèque a mis en place, depuis le 7 avril, un service d’acheminement des emprunts. Outre le service de lecture en ligne accessible en tout temps, les adhérents ont également la possibilité de réserver des livres, puis de se les faire livrer chez eux.

Suivant les recommandations sanitaires en vigueur, les employés n’auront aucun contact avec le public, puisque les documents seront déposés sur le perron, avec un appel préalable pour s’assurer de la présence au domicile.

Pour le retour des livres, tout a été minutieusement prévu : le dépôt s’effectuera tous les samedis de 13h à 17h grâce au mécanisme de « fente » sur la bâtisse. Puis, une fois déposés, les livres resteront durant six jours dans le bac de retour pour assurer la sécurité du personnel. Enfin, les employés pourront prélever les documents puis les nettoieront avec un mélange d’eau et de Javel pour les réintégrer dans la collection.

La bibliothèque a également décidé de lancer un projet artistique afin de mobiliser les habitants à la création. La direction a donc décidé de recueillir des soumissions de poème sous le thème de l’actualité. Dans une publication Facebook, l’institution propose aux participants une activité originale : « Avril est le mois de la poésie ! Nous célébrerons en écrivant et en partageant des poèmes sur l'isolement. Une fois la bibliothèque ouverte, nous [les] imprimerons et les afficherons ».

Ainsi, la bibliothèque de Hay River s’adapte et poursuit sa mission pour remplir culturellement le quotidien de son public.

Le bien-être des enfants au centre des actions 

Pour contourner leur inaccessibilité temporaire, les organismes communautaires redoublent d’efforts pour satisfaire les attentes des enfants en élaborant de nouveaux concepts par le biais d’internet. La lecture à voix haute semble être la proposition privilégiée durant cette période.

Ainsi, chaque mercredi, une animatrice de l’Association franco-culturelle de Hay River organise, entre autres activités, une lecture de conte en direct les mercredis à 13h.

L’équipe associative propose également une série de capsules thématiques. La plus récente sur le thème du bricolage propose de réaliser une mosaïque géante.  Pour participer, il suffit de se rendre sur la page de l’Association et de consulter le programme des activités à venir.

Autre institution avec un projet semblable, la bibliothèque Inuvik Centennial qui sollicite les dirigeants locaux et les bénévoles afin de lire des œuvres destinées aux jeunes dans sa série de vidéos intitulée Inuvik reads. Une occasion de découvrir ou redécouvrir des classiques de la littérature canadienne tout en respectant les recommandations de distanciation sociale, et ce, dans le confort de son foyer : « appelez les enfants à l'écran et profitez […] », suggère l’équipe de la bibliothèque sur ses réseaux.

-30-

Des photos sont disponibles sur demande : ijlterritoires@apf.ca

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 21 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 21 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article