Saison de chasse 2020 : nouveautés pour les autorisations de chasse à accès restreint

Au Yukon, la chasse au gros gibier est réglementée pour certaines espèces afin de ne pas en décimer la population. Environnement Yukon détermine alors, au début de chaque saison de chasse, le nombre de sceaux disponibles selon l’animal et les zones de chasse considérées.
_______
Kelly Tabuteau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Dans un communiqué du 16 avril 2020, le gouvernement du Yukon annonçait des informations importantes concernant la saison de chasse à venir, notamment en ce qui a trait aux autorisations de chasse à accès restreint (ACAR).

On y apprend par exemple les dates pour les demandes d’inscription au tirage (du 23 avril au 21 mai), des modifications sur le système de pondération des demandes conjointes (qui est désormais une moyenne des pondérations des deux demandeurs au lieu de se baser uniquement sur la pondération du demandeur principal, laissant ainsi de plus grandes probabilités d’obtenir un sceau, notamment si chaque chasseur s’est inscrit au tirage depuis plusieurs années) et des ajustements en terme de zones autorisées pour la chasse au mouflon qui sont dorénavant considérées comme unités de gestion biologique et qui comprennent toutes les sous-zones dans lesquelles une population spécifique évolue.

Toutes ces nouveautés proposées se fondent sur les résultats d’une enquête publique réalisée en 2019 auprès des chasseurs du territoire, ainsi que sur les changements apportés au processus de modification de la réglementation de la Commission de gestion de la faune aquatique et terrestre du Yukon. Comme les années précédentes, les inscriptions se font directement en ligne : un chasseur doit déposer une demande pour chaque combinaison espèce-zone qui l’intéresse, payer les droits exigés, et attendre le tirage des sceaux. Cette année, l’inscription peut également se faire par téléphone, puisque les locaux d’Environnement Yukon sont présentement fermés à l’accueil du public.

L’ACAR concerne uniquement six espèces : l’orignal, le caribou, le cerf, le wapiti, le mouflon de Dall et la chèvre de montagne. Environnement Yukon évalue le nombre potentiel de prises en fonction de la taille de la population concernée et de ses lignes directrices sur le taux de récolte. Diana Dryburgh-Moraal, analyste des communications au ministère de l'Environnement explique : « En étudiant les niveaux de récolte passés et les statistiques sur les autorisations délivrées qui n’aboutissent pas à une prise, nous déterminons le nombre de permis disponibles, que nous ajustons périodiquement selon que les résultats de chasse soient supérieurs ou inférieurs à nos lignes directrices. »

En 2019, Environnement Yukon a reçu plus de 4 700 demandes pour obtenir l’une des 223 ACAR disponibles.

-30-

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 28 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 23 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article