Retour de Soir de Semaine, ou comment s’adapter aux changements du marché

Depuis 16 ans, Soir de Semaine fait danser les foules d’un bout à l’autre du pays. Le groupe musical franco-yukonnais doit cette longévité à sa capacité à s’adapter aux changements qui ne cessent de se présenter au fil des jours.
_________
Marie-Hélène Comeau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Soir de Semaine est issu de la rencontre de trois musiciens autodidactes en sol yukonnais. Pascal, Marie-Maude et Alain avaient quitté leur Québec natal pour aller vivre l’aventure du Grand Nord. Ils étaient loin de se douter alors que cette aventure nordique allait également être marquée par la clé de sol.

« On s’est rencontré au Yukon en décembre 2003 à travers un jam de musique un samedi soir. J’avais un micro et on s’est enregistré. C’est avec cet enregistrement maison qu’on a pu participer l’été suivant au festival de musique d’Atlin en Colombie-Britannique et au spectacle de la Saint-Jean-Baptiste à Whitehorse », se souvient Alain Desrochers.

Le groupe franco-yukonnais est composé de Marie-Maude Allard, tour à tour accordéoniste, pianiste, flûtiste pour le groupe. À ses côtés, Pascal St-Laurent, guitariste et joueur de ukulélé, Alain Desrochers à la basse, Cory Chouinard, aux percussions et Marc Paradis à la batterie. Depuis sa formation, le groupe a pu se produire sur différentes scènes à travers le pays.

« Partout où je vais au pays, on me parle d’eux. Ils ont réussi à créer un son qui est associé désormais au Yukon. C’est un son qui est festif, il évoque une joie de vivre nordique francophone dynamique », souligne Roch Nadon, directeur général adjoint arts et culture de l’Association franco-yukonnaise.

Marie-Maude Allard a elle aussi remarqué cet engouement dès la création du groupe. « Dès le début on a chanté en français et je crois que dès ce moment-là, ça a participé à créer un buzz », confie-t-elle.

Concilier travail, musique et famille

Travailler à temps plein et se lancer en parallèle dans une carrière musicale au Yukon ou ailleurs comporte plusieurs défis. Particulièrement lorsque s’ajoutent à cette équation des enfants. L’horaire des pratiques ou celle des tournées s’en trouve nécessairement chamboulé.

« Ce n’est pas facile de faire des tournées et, après avoir eu mes enfants, j’ai été obligée de mettre mon pied à terre. Ça a ralenti le groupe, mais nous n’avons jamais arrêté », confie Marie-Maude Allard, mère de deux enfants avec son conjoint Alain Desrochers. « J’ai déjà essayé de jouer sur scène alors que mes enfants étaient dans la salle, mais c’est trop difficile. Je me sens totalement déchirée entre mon rôle de maman et celui de musicienne. On s’est donc arrangé autrement. », souligne la musicienne en expliquant du même souffle la raison d’une si longue absence depuis l’enregistrement en 2011 de leur dernier album « Faire des vœux ».

Un nouvel album pour 2020

Le groupe prévoit pouvoir sortir ce nouvel album tant attendu cet été à une date qui sera annoncée au cours des prochains mois. La fusion de ska, de reggae et de rock francophone devrait toujours être présente sur l’album avec toutefois quelques éléments de surprises.

L’enregistrement des nouvelles pièces s’est réalisé au studio yukonnais Green Needle, avec le musicien Jim Holland. « C’est extraordinaire de pouvoir travailler de nouveau avec Jim. », confie Marie-Maude Allard. « Comme il est également un artiste, il peut apporter lui aussi sa touche créative. Il y a vraiment de la magie qui ressort de cette collaboration. »

À ce sujet, les membres du groupe ignorent toujours sous quel format apparaîtra ce nouveau matériel. Car, depuis 2011, date de leur dernier album, l’industrie de la musique a eu le temps de changer grandement. Il y aura certes toujours des albums physiques, comme les vinyles, qui connaissent un regain de popularité. Toutefois, l'avenir appartient désormais à la diffusion en continu avec son enjeu sur le contrôle des droits sur la musique par les artistes. Le problème de la lecture en continu, doit-on le rappeler, tient aux redevances que les artistes touchent pour la diffusion de leurs œuvres sur les différentes plateformes disponibles. « On m’a dit que les chansons de Soir de Semaine sont en ce moment sur Spotify, mais je ne sais même pas comment c’est arrivé là, ni si on reçoit de redevances », confie Marie-Maude.

« On se questionne donc sérieusement en ce moment. Est-ce qu’on sort notre album sur CD, en format vinyle ou en ligne. On doit faire des recherches et prendre le temps de se renseigner. Tout ce qu’on sait pour le moment c’est que ce ne sera pas sur un support cassette! », lance Marie-Maude Allard en riant.

En attendant l’arrivée de ce nouvel album, le groupe a commencé à donner des concerts maison dont la formule semble plaire à tous. « Nous en profitons pour tester nos nouvelles chansons. Pour l’instant l’accueil est très positif, j’adore ce concept », affirme Marie-Maude Allard.

Soir de Semaine sera également en spectacle dans le cadre du Sourdough Rendezvous le 21 février ainsi que le 6 mars au Gold pan Saloon à Whitehorse.

-30-

Des photos sont disponibles sur demande : ijlterritoires@gmail.com 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 février, 2020
  • Dernière mise à jour 14 février, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article