Promouvoir le sevrage tabagique par l’apprentissage d’une activité manuelle

La Nunavummi Disabilities Makinnasuaqtiit Society (NDMS) signe une seconde édition de son programme de couture destiné à promouvoir un mode de vie sans tabac. Des sessions sont prévues jusqu’au 31 mars 2021.
______
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

La consommation de tabac a pris un essor considérable dans la population nunavoise. Un constat dressé par la NDMS, « nous nous sommes rendu compte que le Nunavut n’était pas un territoire qui avait des antécédents de tabagisme alors, comment se fait-il qu’aujourd’hui la situation ait pris une dimension que je qualifierai d'épidémique ? », s’interroge Pierre Essoh, coordonnateur au programme.

Pour contrer ce fléau, la NDMS a décidé de proposer une seconde fois son atelier de couture aux Nunavois. Financé par Santé Canada, le programme vise à présenter les différentes ressources existantes pour entamer un sevrage tabagique.

Durant les sessions, les participants, tous volontaires, s’initient à l’artisanat. Cette édition propose la fabrication de mitaines, de kammiks et de parkas, tous fabriqués avec du matériel local et traditionnel. Les fournitures et l’instruction sont dispensées par la Société.

L’activité manuelle devient un relais puisqu’elle favorise la concentration des participants, les initiant en douceur à délaisser la cigarette, « nous croyons que ce programme aidera à les encourager à s'engager dans des activités plus saines en se substituant au tabagisme », fait savoir Lisa Spencer, spécialiste en communication pour la NDMS. L’activité est « populaire » et fait partie des « efforts [communautaires] pour aider les Nunavois à réduire le tabagisme », souligne-t-elle.

Les intervenants informent les inscrits sur les dangers de la cigarette et les accompagnent dans leur démarche de cessation, « arrêter de fumer est une décision personnelle, mais elle nécessite aussi un soutien de la communauté et des moyens sanitaires. Notre rôle est d'amener ces personnes à aller vers ces ressources », insiste Pierre Essoh.

Un double objectif 

En plus de mener un combat contre le tabagisme, la société favorise la transmission des savoir-faire inuits et encourage les habitants à acquérir des compétences issues de cette culture.

Le programme remplit donc deux objectifs : sensibiliser les participants aux bienfaits d'un sevrage tabagique et encourager l’apprentissage. « Cette initiative promeut la santé, mais aussi l’entrepreneuriat. Si tu es en bonne santé, tu peux apprendre, développer ton entreprise, devenir moins dépendant. C’est un double objectif », précise Pierre Essoh.

La NDMS a comme principale mission de permettre à toutes les personnes handicapées vivant au Nunavut d'accéder à l'indépendance et de devenir des citoyens inclus au sein de leur collectivité. C’est pourquoi tous les programmes de la NDMS incorporent des ateliers basés sur les connaissances inuites ancestrales, « l'acquisition de compétences culturelles, comme la couture, est un pas important vers cet objectif », estime Lisa Spencer.

Selon un rapport sur la santé de 2017, intitulé Prévalence de l’usage du tabac chez les Inuits au Canada, plus de 52 % des Inuits de 15 ans et plus fument la cigarette quotidiennement. Une proportion trois fois plus élevée que celle observée dans la population canadienne.

-30-

Photos
Crédit : Courtoisie de la NDMS
Légende
Pratiquer une activité manuelle comme la couture peut aider à réduire sa consommation de tabac.

Photos 4 et 5
Crédit : Gabrielle Poulin

  • Nombre de fichiers 6
  • Date de création 12 janvier, 2021
  • Dernière mise à jour 12 janvier, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article