Projet de photographie : une fenêtre sur le monde

Une artiste nunavoise entreprend comme projet de photographier la distanciation sociale.
________
Alexandre Michaud
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Les mesures pour faire face à la pandémie actuelle font appel à la distanciation sociale. Alors que les membres de la communauté sont confinés chez eux, une photographe locale immortalise ces temps exceptionnels.

Une idée qui vient du Nord

« Je ne prendrais pas tous les crédits », raconte Lisa Milosavljevic, la photographe en question. « Quelqu’un à Yellowknife a publié sur Facebook, à la blague, qu’ils allaient prendre des photos des gens à travers leurs fenêtres. Et ça a été très populaire, ils ont eu beaucoup de réponses de gens intéressés ».

De Yellowknife à Iqaluit, en passant par Inuvik, le concept de prendre des portraits de gens pratiquant la distanciation sociale a tranquillement pris forme. « C’est devenu une idée vraiment cool », ajoute Milosavljevic. « Ça a non seulement la possibilité d’être un projet communautaire local, mais aussi de représenter les gens des Territoires, les gens du nord du Canada ».

Neuf photographes à travers le pays font maintenant partie du projet, provenant respectivement du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest, du Manitoba et de la Saskatchewan. Milosavljevic est la seule photographe au Nunavut. Pour l’instant, elle a pris plus d’une quinzaine de portraits de familles, de couples, de personnes avec leurs chiens ; tous en confinement, tous à travers une fenêtre.

Un projet de solidarité 

Milosavljevic tente, à travers ce projet, de créer de la solidarité et de la résilience au sein de la communauté : « Les gens ont peur de ce qui se passe en ce moment ». Mais selon elle, « on est tous uni face à ça, et on se soutient les uns les autres ».

Une somme symbolique de 20$ est requise pour se faire prendre en photo. Milosavljevic aimerait cependant avoir du financement pour héberger les photos sur un site internet et rendre le projet accessible à tous. Elle envisage également la possibilité d’une exposition. « Je continuerai le projet aussi longtemps que ça sera sécuritaire pour tout le monde. J’aimerais continuer à raconter des histoires visuelles sur le confinement ».

Si vous êtes intéressés à faire partie du projet, vous pouvez contacter Lisa Milosavljevic par courriel à lisamilosav@gmail.com.

-30-

Crédit photos : Lisa Milosavljevic

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 7 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 8 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article