Pour Joe Bourque, l’histoire d’une communauté se retrouve dans le cimetière

Personne ne pourrait comptabiliser le nombre d’heures de recherches et de travail que Joe Bourque, de Grand-Barachois, a consacré à identifier les personnes inhumées à tel ou tel endroit dans le cimetière de Barachois. Il a mené ses recherches à l’église et au presbytère en consultant les registres de 1812 à 1982. Tout est noté à la main sur de nombreuses feuilles de travail et plusieurs cartables. Un travail titanesque. Plusieurs autres cartables sont divisés par nom de famille.

_________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Pour ses recherches, Joe Bourque a documenté les 51 autochtones qui sont enterrés au cimetière Paturel et à Barachois.

Il vient de terminer l’identification de 22 défunt.e.s dont les croix étaient pourries, donc illisibles. Après avoir fabriqué de nouvelles croix blanches avec l’aide de Norbert Brun et d'Albert Jacob, il a finalement fini, en fin de semaine dernière, d’apposer des plaques en plastique de 5/16 pouces sur chacune. «Ces plaques seront bonnes pour une centaine d’années, dit-il, et les gens pourront savoir où reposent leurs défunt.e.s.»

Les défunt.e.s dont les tombes ont maintenant été identifiées sont : Charles Doiron - 1828–1898; Hypolite Léger - 1817–1899; Odule Cormier – 1855-1882; Sara Gaudet - 1862-1938; Marine Saulnier – 1833-1907; Suzanne Boudreau – 1847-1911; Emma Boudreau – 1895-1918; Armand Boudreau – 1894-1918; Jean LeBlanc – 1822-1912; Marguerite Thériault – 1833-1914; Narcis Léger – 1853-1918; Thomas Gallant – 1804-1890; Joseph Léger – 1941-1942; André Boudreau – 1873-1943; Elizabeth Gallant – 1885-1925; Osithe Boudreau – 1800-1870; Célina Boudreau – 1870-1940; Gertrude Boudreau – 1855-1939; Elise Cormier – 1887-1917; Joseph LeBlanc –1958-1958; Alphé Gaudet – 1871-1921; Alphée Boudreau – 1869-1925.

Joe Bourque ajoute que les gens dont le ou les ancêtres sont sur cette liste peuvent communiquer avec lui au 351-2308 et il se fera un plaisir d’aller leur montrer où il ou elle est enterrée.

«Ça fait longtemps que je m’intéresse à la préservation du cimetière de Barachois, dit-il. C’est l’histoire d’une communauté qu’on y retrouve et le paysage historique représenté par les différentes sortes de monuments fait partie de notre patrimoine.» Joe Bourque siège au comité du cimetière depuis plusieurs années. Il a été membre du comité «Monument vivant».

«On achetait des arbres au meilleur prix possible, puis on les vendait aux familles, dit-il, ce qui nous a permis de recueillir des fonds.» Et ces majestueux érables et érables rouges font maintenant la beauté du cimetière et sa fierté, dont la magnifique arche à l’entrée.

Nouveau projet en marche

Les enfants d’un an à cinq ans sont enterrés dans une rangée à part dans le cimetière. Quelqu'un a demandé à Joe Bourque récemment s’il pouvait identifier où était enterré un enfant de sa famille. C’était suffisant pour que le sympathique homme de 81 ans fasse les recherches sur les tombes des enfants de 1940 à 1982. «J’ai donc un nouveau projet en marche, souligne-t-il, mais j’aime ça. Ça me tient occupé et je vais y arriver.»

Il va peut-être continuer à documenter les personnes enterrées dans le cimetière de 1983 à maintenant. Tant qu’il aura la santé, il ne manquera jamais l’occasion de l’embellir. Il s’est procuré un scooter pour se déplacer de chez lui au cimetière, puisque ses jambes ne sont plus aussi bonnes.

«C’est un beau cimetière, indique fièrement Joe Bourque. Les gens le visitent souvent et c’est par respect pour les gens et notre communauté que j’aime qu’il soit bien entretenu.»

-30-

Photos :

Photo 1 – Osithe

Joe Bourque appose la plaque d’Osithe Boudreau.

Photo 2 – Enfants

Rangée dans laquelle sont enterrés les enfants de 1940 à 1982.

Photo 3 –Elizabeth

Il a également ajouté le nom de sa grand-mère maternelle, Elizabeth Gallant.

Photo 4 - Plan du cimetière

Joe a un plan du cimetière grâce à une photo prise par un drone.

Photo 5 - Scooter

C’est le scooter que Joe utilise pour ses nombreux déplacements au cimetière.

Photo 6 – Monument vivant

Monument à l’entrée du cimetière de Barachois avec le nom des personnes qui ont acheté des arbres et les commanditaires.

(Photos : C. Lanteigne)

  • Nombre de fichiers 8
  • Date de création 7 septembre, 2020
  • Dernière mise à jour 7 septembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article