Pépère Boîte à lunch aide la banque alimentaire

Pépère Boîte à lunch, Ron Cormier, de Grande-Digue a fait un don de 1 000 $ à la banque alimentaire du Vestiaire Saint-Joseph, la semaine dernière.

________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local - APF - Atlantique

La banque alimentaire demeure ouverte et Pépère Boîte à lunch tient à continuer à aider les gens dans le besoin.   « Ce don est pour s’assurer que les enfants ne soient pas oubliés et qu’ils auront des collations santé à la maison. J’admire cet organisme de continuer à aider les gens dans le besoin et ça se fait avec du personnel réduit, car les bénévoles, qui sont majoritairement des personnes âgées, n’ont plus accès au site.De plus, ils ont dû fermer leur magasin, une des principales sources de financement, ils ont donc besoin d’aide financière pour poursuivre leur belle mission. »

Pépère Boîte à lunch continue à recevoir des dons. En seulement deux jours la semaine dernière, il a reçu 2 000 $. « Depuis que l’organisme est incorporé, il y a maintenant un trésorier qui gère les finances. Et nous n’avons aucune dépense administrative, j’en fais la promotion à mes frais et ne réclame rien pour l’essence ou quoi que ce soit, précise-t-il. Tout l’argent va aux écoles pour les dîners et les collations des enfants. Nous devons donc attendre en septembre maintenant pour remettre les dons puisque les écoles sont fermées pour l’année scolaire 2019-2020. »

En tout, c’est 45 000 $ que Pépère Boîte à lunch a pu ramasser et il espère pouvoir atteindre l’objectif de 50 000 $ pour « pourvoir l’annoncer au Marathon de Boston, qui a été remis au 14 septembre. J’espère qu’il aura bien lieu. »

Athlète téméraire

Comme on le sait, Pépère Boîte à lunch est un inlassable marathonien, mais il avoue avoir été très déçu quand il a appris le report du Marathon de Boston. « J’ai fait comme une mini dépression, […] j’ai capoté.  J’étais complètement d’accord avec la décision, mais il y a un prix émotionnel à payer quand tu t’es entraîné pendant quatre mois solides.  Je n’ai pas mis une paire de chaussures de course pendant trois semaines. J’ai décidé de prendre une pause, mais j’ai repris l’entraînement dimanche matin en courant 10 kilomètres avec deux amis, tout en respectant la distanciation sociale. S’il était annulé à nouveau, ce serait une autre mini dépression », ajoute-t-il, en riant.

Si jamais le Marathon de Boston a lieu, ce serait le premier marathon mondial de Ron Cormier cette année et sa seule chance de se qualifier pour le marathon de 2021. « Mais tout est tellement incertain pour le moment qu’on ne sait pas ce qui va arriver. S’il était annulé, est-ce que les coureurs qualifiés pour 2020 seraient admissibles pour 2021 ?  Nous n’avons pas de choix qu’attendre et voir ce qui va se passer. »

Le Marathon de Boston devait être le cinquième de suite de Ron Cormier et il tente de confirmer qu’il serait le tout premier aîné du Nouveau-Brunswick, voire du Canada à avoir couru 5 marathons de suite dont le premier après l’âge de 60 ans.

 

-30-

Photo : Don de Pépère Boîte à lunch

Légende : Ne vous inquiétez pas, Ron Cormier n'a pas laissé les marathons pour le hockey. Le bâton sert à la distanciation sociale. Il présente le chèque à Mark LeBlanc, directeur général du Vestiaire Saint-Joseph. (Courtoisie)

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 6 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 6 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article