Medley des communautés à l’école secondaire Inuksuk

Les différences culturelles et linguistiques ont été mises de côté chez les citoyens Iqalummiut pour célébrer ensemble la tradition annuelle du concert de Noël.
__________
Hawa Diallo
Initiative de journalisme local - APF - Nunavut

Jeudi 4 décembre 2019, la Société de musique d’Iqaluit et l’Inuksuk High School se sont donné la main dans le but de rassembler toutes les institutions scolaires de la ville ainsi que certains groupes de danse et de chant pour célébrer Noël.

Déroulement de la soirée 

Il est 19 heures, le gymnase de l’Inuksuk High School est rempli de familles inuites, francophones et anglophones, toutes fébriles de commencer la soirée. En arrière-scène, on entend les chanteurs et les danseurs se réchauffer avant le début du spectacle. L’ambiance est chaleureuse, les gens ont le sourire aux lèvres : le temps des fêtes est dans l’air.

C’est le talentueux groupe de violonistes, The Iqaluit Fiddlers, qui ouvre la cérémonie. Divisés en quatre classes – les débutants, les deux classes intermédiaires et les avancés – les musiciens ont livré un spectacle exceptionnel de tous âges confondus. L’année 2020 en sera d’ailleurs une importante pour le groupe qui célèbrera son 25e anniversaire, et qui aura la chance de gagner un million de dollars après avoir été sélectionné comme finaliste pour le Prix Inspiration Arctique. Ce prix leur permettrait de développer les programmes offerts aux jeunes Nunavois pour les soutenir dans leur évolution musicale et leur permettre de s’exprimer à travers la musique.

Après cette représentation instrumentale, les enfants des différentes écoles primaires et secondaires d’Iqaluit ont pris la relève pour chanter toutes sortes de chansons de Noël, allant de « Vent frais, vent du matin » à « Hip-Hop Reindeer ». Les femmes du Iqaluit Community Choir ont aussi prouvé qu’on peut faire une place à la musique dans sa vie après avoir terminé l’école.

La danse était également de la partie durant cette soirée thématique. Dorine Dounla et sa troupe de danse traditionnelle africaine ont fait vibrer la salle. Elles ont dansé sur des musiques africaines avec des mouvements autant traditionnels qu’urbains. Leur chorégraphie a été suivie des Inuksuk Drum Dancers qui ont eux aussi charmé la salle avec une magnifique représentation de musique inuite, incluant du chant de gorge et de la danse sur un jeu de tambour au rythme inuit traditionnel.

Une chorale rassembleuse

Le chant de clôture de la chorale a transmis un beau message à la communauté. Tous les participants, grands comme petits, se sont regroupés sur la scène pour chanter en cœur la chanson « Sainte nuit » dans les trois langues respectives du Nunavut : l’inuktitut, le français et l’anglais. « On espère que notre musique vous a mis dans l’esprit de la communauté et de Noël », ont conclu les deux présentatrices de cet événement rassembleur. Malgré les différences aussi bien culturelles, religieuses qu’ethniques, ce sont les ressemblances qui ont été mises de l’avant lors de cette soirée du 4 décembre. Au final, cette chorale reflète la diversité à Iqaluit et témoigne bien de la cohésion et de la bonne entente entre les communautés y habitant.

-30-

Des photos sont disponibles sur demande : ijlterritoires@gmail.com

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 17 décembre, 2019
  • Dernière mise à jour 30 janvier, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article