Les habitants d'Iqaluit se mobilisent pour leur ville

Le 19 juin, à Iqaluit, s'est tenue la traditionnelle opération de nettoyage communautaire de la circonscription. Un événement qui réunit les résidents autour d'un objectif commun : embellir leur ville.
_____
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

À la fin de l'hiver, la fonte des glaces laisse apparaître les ordures ensevelies durant la saison. L'initiative, organisée par la Ville d’Iqaluit, invite ses résidents à ramasser et collecter les déchets visibles afin de rendre les espaces propres. « C'est une excellente initiative et je participerais à d'autres », se réjouit Lorraine Lebeau, une résidente d'Iqaluit qui a participé à l'action.

Cette activité communautaire, les résidents d’Iqaluit l’attendent avec impatience. « C’est l’un de mes événements préférés, les gens de tout âge s’efforcent d’atteindre un objectif commun, une ville propre ! », s’exclame Amy Elgersma, fidèle participante aux nettoyages.

Vantant les bénéfices « d’un environnement propre » pour « la santé mentale » de ses habitants, elle n’a pas hésité à recruter d’autres membres de la communauté pour se joindre à l’action dont certains invités surprise, « quelques enfants de mon quartier nous ont vus partir et ont voulu aider. Les enfants ont fait un travail fantastique pour nettoyer le sentier ! » décrit-elle.

Incivilités 

Une fois les espaces nettoyés, place à l’identification des déchets récoltés. Les participants pouvaient se rendre à différents kiosques dispersés à travers la ville pour remplir un court formulaire sur le nombre et la sorte de déchets ramassés dans leurs régions respectives. Selon plusieurs participants, une partie des ordures retrouvées sur le sol auraient pu être évitées.

« Le pire, c'était les mégots de cigarettes, les boîtes de conserve, les contenants de bières et les bouteilles en plastique », souffle Lorraine Lebeau. Un constat partagé par Karine Baron : « des mégots de cigarette, il y en a partout », s’exclame la directrice générale de l'Association des francophones du Nunavut, dont l’équipe a participé à l’initiative pour nettoyer les alentours du Franco Centre.

« Iqaluit a un problème au niveau des déchets et des ordures », déplore Amy Elgersma. Pour réduire ce problème, Lorraine Lebeau pense qu'il serait nécessaire de doter la ville de « plus de poubelles publiques », mais aussi d'initier une sensibilisation grâce, notamment, « à l'éducation dès le primaire ».

Une sensibilisation que Karine Baron place au centre de sa démarche éducative pour ses enfants, eux aussi participants à l’initiative : « impliquer les enfants c’est aussi leur montrer l’importance de l’action communautaire et celle de faire notre part », explique-t-elle. « Quand on voit le nombre de déchets que l’on peut trouver, ils réalisent beaucoup de choses. »

La COVID-19 a-t-elle joué un rôle ? 

Les mesures sanitaires en vigueur ont redéfini l’organisation de l'événement. La distanciation physique a eu pour effet corollaire d'étendre les zones de nettoyage. « Je pense que c'était un changement agréable de localiser les stations à divers endroits, car cela signifiait que les gens nettoyaient dans différents secteurs plutôt que de concentrer la majorité des efforts au centre-ville », analyse Amy Elgersma.

Tout en respectant l’éloignement physique, il semblerait que la mobilisation se soit accrue grâce, en partie, à la répercussion du confinement sur la population. « J’ai remarqué une forte participation, c’est possible que le déconfinement ait eu pour effet d'encourager les habitants à sortir et à voir d’autres gens », imagine Karine Baron.

La pandémie, qui s'invite à présent à tous les événements, a forcé l’annulation du traditionnel repas qui ponctue la fin de la collecte. Un acte manqué qui, espérons-le, pourra se tenir l'an prochain. « Ce serait merveilleux de pouvoir accueillir à nouveau le barbecue communautaire », espère Amy Elgersma.

-30-

Des photos sont disponibles sur demande : ijlterritoires@apf.ca

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 29 juin, 2020
  • Dernière mise à jour 29 juin, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article