Les Clubs de l’âge d’or reprennent leurs activités

La perte de revenus est une dure réalité pour plusieurs clubs de l’âge d’or de la région et les bénévoles qui les dirigent sont heureux de se remettre en marche pour renflouer leurs coffres. Comme d’autres centres communautaires, ils n’ont pas pu bénéficier d’aide financière de programmes gouvernementaux en temps de pandémie.

____________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Le Club de l’âge d’or Le Berceau de Memramcook a perdu 23 000 $ en revenus depuis qu’il a dû cesser ses activités en mars 2020. Mais il a fallu continuer à payer les factures et leur réserve de 20 000 $ a fondu comme neige au soleil. Le chauffage coûte environ 1 000 $ par mois, sans compter les frais d’assurances, les taxes foncières et l’électricité. «C’est décourageant d’avoir dû piger dans la bonne réserve qu’on avait accumulée au fil des ans pour les urgences», déplore Maurice Thériault, président du club.

Le club comptait 216 membres l’an dernier. Les responsables ont recommencé la vente de cartes à 10 $ qui va entièrement comme cotisation à la Fédération des citoyens aînés du N.-B. Le club ne fait pas d’argent avec la vente de ces cartes, mais il veut appuyer l’organisme provincial.

Maurice Thériault est aussi le cuisinier du club et ce depuis 15 ans. Le service de traiteur pour les funérailles (environ une cinquantaine par année) était une source de revenus importante. «On a tout perdu ça, en plus des bingos bimensuels, de la présentation de la pièce de théâtre annuelle des Dames d’Acadie, des activités du Festival d’hiver, etc.», dit-il.

Avant la réouverture la semaine dernière, le club a fait appel aux membres bénévoles pour aider au nettoyage de fond en comble et ils ont répondu présents en grand nombre.

«Une chance qu’on a de bons bénévoles», souligne Maurice Thériault. «Ils étaient contents de revenir. On a tout nettoyé et désinfecté et c’est aussi dispendieux d’acheter ces produits-là.» On ne sait pas combien de membres reviendront pour les activités, car certains ont peur de sortir et ne veulent pas attraper la COVID.

Le club a commencé ses activités lundi dernier comme   les fléchettes et le billard,  et le bar est maintenant ouvert. Les membres étaient heureux de se retrouver.

Le club prévoit organiser un souper à la dinde le 18 avril prochain; toutefois, ce sera pour emporter seulement. La salle peut contenir 160 personnes, mais en respectant la distanciation physique, il pourrait seulement en accueillir environ 65. «Ce sera quand même un défi dans la cuisine car on n’a pas 1000 pieds sur 1000 pieds», dit-il avec humour.

Le bingo va recommencer le 9 avril et il y en aura maintenant un chaque vendredi soir.

Grand-Barachois

Le Club d’âge d’or de Grand Barachois est fermé depuis le 16 mars 2020 et les activités devraient reprendre en mai. Élections NB est intéressé à le louer et le groupe Reiki débutera aussi ses activités.

«Nous n’avons eu aucune activité qui rapportait des revenus», précise la présidente du club, Diane Léger. «Nous avions sept ventes de poutines annuelles et la soirée de whist du mardi soir était très populaire, ainsi que les fléchettes. On faisait aussi la location de la salle pour différentes activités communautaires, baby shower, anniversaires, etc.»

Comme ailleurs, il a fallu continuer à payer les factures et piger dans la réserve. Ce fut tout un soulagement quand la Communauté Rurale Beaubassin-est a décidé d’accorder une subvention financière de 10 000 $ aux centres communautaires et clubs d’âge d’or de la communauté le 15 mars dernier. «Cette somme a été comme un miracle, affirme Diane Léger, alors qu’on venait de recevoir la facture de taxes foncières au montant de 1 800 $. Quel soulagement, car on ne savait pas ce qui allait arriver avec le club.»

Présidente pour une neuvième année, elle travaille avec son comité exécutif et quelques invités  sur un plan pour la réouverture en s’assurant d’avoir tout ce qui est exigé par la Santé publique. Quelques réunions virtuelles ont eu lieu, mais il n’y a pas eu d’assemblée générale annuelle.

Scoudouc

Contrairement aux autres, le Club d’âge d’or de Scoudouc n’a pas de préoccupations financières puisqu’il a trois locataires dans son édifice. «Ça va assez bien», dit le président Léo-Paul Babineau, nouvellement réélu pour un mandat de trois ans. «On ne fait pas d’argent, mais les revenus de location couvrent les dépenses et on recommence nos activités.» À la présidence depuis déjà neuf ans, il est au conseil d’administration depuis 1997.

Vendredi, une vingtaine de bénévoles ont préparé 14 sacs de patates pour faire des poutines râpées. En soirée, 500 poutines râpées, déjà toutes vendues, étaient prêtes. «On en faisait habituellement cinq fois par année, mentionne Léo-Paul Babineau. Ça rapportait de bons revenus, mais tout a été arrêté pendant la pandémie. Pour Noël on en a fait environ 160 pour les bénévoles.»

Le club avait aussi arrêté les soirées de fléchettes qui avaient lieu les mardis et vendredis, car personne n’aime jouer en portant un masque.

Les activités de Yoga, les mardis et jeudis, ont repris il y a deux semaines. Les réunions du conseil d’administration reprendront au club en mai. On compte 250 membres, mais d’autres personnes sont intéressées à y adhérer.

La secrétaire Claudette Boudreau prépare un petit bulletin hebdomadaire - l’Écho -  envoyé par courriel aux membres afin de les tenir informés. On donne entre autres le résultat du tirage de la loterie 50/50 dont le tirage est le jeudi.

Après la pandémie, le club a l’intention de peinturer l’intérieur de l’édifice, ce qui n’a pas été fait depuis plusieurs années. «Ça va faire du bien de rafraîchir les locaux et nos locataires et nos membres vont certainement l’apprécier», mentionne Léo-Paul Babineau.

-30-

Photos :

Club d’âge d’or Le Berceau de Memramcook – (Courtoisie)
Centre d’âge d’or de Grand-Barachois (Courtoisie)

  • Nombre de fichiers 3
  • Date de création 29 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 29 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article