L'entrepreneuriat francophone au Nunavut, un levier économique prometteur

Malgré des défis de taille au Nunavut, l'entrepreneuriat séduit de plus en plus de francophones. Il pourrait être, dans l’avenir, un levier stratégique de concrétisation du potentiel économique de la région.
______
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Durant ce mois de la célébration de la francophonie, Carrefour Nunavut, un organisme qui offre plusieurs services d'aide pour les francophones, a tenu deux événements thématiques sur l'entrepreneuriat : un Mini forum économique et un Gala des entrepreneurs du Nunavut visant à récompenser les entreprises et personnalités francophones influentes de la région.

Abdoulkarim Diakité remporte le prix de l’entreprise de l'année pour Nunavut Moving Services, sa compagnie de déménagement. « C'est la première fois que nous sommes reconnus. Ce prix casse les barrières systémiques, c’est un espoir pour davantage d’équilibre. Ce n’est pas une victoire pour l’entreprise, mais pour tous les francophones, car on va voir la francophonie avant la compagnie, un Africain qui a réussi, et c’est un succès pour tout le monde. C’est un pas en avant pour le Nunavut », confie-t-il.

Ayant pressenti « une forte demande » dans le domaine du déménagement, le président de l’entreprise aura mis trois ans à construire son plan d’entreprise avant de se lancer pour, dit-il, parer à toutes éventualités. Pour lui, les défis majeurs au Nunavut sont les ressources humaines et financières. Il avoue s’en être sorti sans grandes difficultés.

C’est cette expérience qu’il a souhaité partager lors du Mini Forum économique organisé par l’organisme, « j’ai voulu parler aux jeunes entrepreneurs, aux immigrants et aux personnes de couleur. Il y a une opportunité au Nunavut, affirme-t-il. Tout le monde peut la saisir avec le respect de la communauté et des cultures locales. Il est possible de trouver le succès. Si on est bien préparé, on peut définitivement établir une entreprise francophone au Nunavut ».

Le fait de proposer des services en français est pour l’entrepreneur un réel atout sur place, « c’est définitivement un avantage au Nunavut. Beaucoup de jeunes du Québec nous ont contactés pour des services de déménagement. C’est un atout de pouvoir converser en français, en anglais et en inuktitut », confirme-t-il.

Pour préparer les futurs entrepreneurs de demain, Charlotte Lapôtre rappelle que le Nunavut demeure une région géographiquement isolée et que le futur dirigeant doit garder à l’esprit que la francophonie reste minoritaire dans la région. « Ce qui est important, c’est d’avoir un projet original. C’est cette originalité qui permettra à l’entrepreneur de développer son entreprise et de tirer son épingle du jeu », affirme-t-elle.

Ancrer ce potentiel

En 2019, la ville d’Iqaluit a été choisie comme communauté francophone accueillante par le gouvernement du Canada dans le cadre de son Plan d’action pour les langues officielles. Selon Statistiques Canada, environ 14 % de la population à Iqaluit parle le français et plus de 70 % des francophones du Nunavut habitent la capitale.

L’un des enjeux de la communauté francophone est de parvenir à retenir les nouveaux arrivants dans la province et d’assurer une croissance démographique à long terme chez les nouveaux arrivants. L’une des solutions serait de passer par une intégration sociale pour développer un sentiment d’appartenance et de cohésion. Le soutien pour l'entrepreneuriat francophone fait partie de cette stratégie.

Les experts ont projeté la dynamique économique d’Iqaluit en 2035. D’après une étude d’Immigration, Réfugiés et Citoyennetés Canada, « l’immigration pourrait se révéler un levier stratégique en vue de concrétiser le potentiel économique de la région ». Ainsi, « la région d’Iqaluit pourrait être en meilleure position pour prospérer dans les années à venir. Le fait d’attirer plus d’immigrants d’expression française ou bilingue pourrait également aider l’économie de la région et fera en sorte qu’une importante communauté minoritaire continue à prospérer ».

-30-

Photo
Crédit : Courtoisie Carrefour Nunavut
Légende
Yacouba Samri Abdoulaye, directeur de Nunavut Moving Services, accepte le prix de l’entreprise de l’année au Gala des entrepreneurs de Carrefour Nunavut. À ses côtés se trouve Peter Ma, commanditaire officiel du Gala désigné pour la remise de ce prix.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 8 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 9 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article