L’Église catholique s’adapte en temps de pandémie

En voyant que la messe du Dimanche des Rameaux serait sur Facebook Live à la page des Paroisses de Cap-Pelé / Beaubassin-est, il était évident que l’église s’adaptait à cette période de pandémie. « Partagez avec vos amis pratiquants ou non-pratiquants qui cherchent une occasion de se réunir virtuellement en solidarité durant ce temps d’isolement physique », pouvait-on y lire.

________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local - APF - Atlantique

« Je n’aurai jamais pensé vivre ça », de dire le sympathique Père Louis-Joseph Boudreau, c.s.c., qui aura bientôt 81 ans, modérateur de l’unité pastorale St-Esprit. « Je ne suis pas un fan de Facebook et pas un habitué de la technique, non plus. Dans mes 55 années de prêtrise, il y a déjà eu la messe à la télévision, j’en ai fait cinq à dix. Mais rien d’autre. »

« C’est une paroissienne qui m’a demandé s’il n’y aurait pas un moyen de rejoindre les paroissiens chez eux, dit-il.  Avec un technicien, nous avons d’abord pensé à YouTube, mais voyant les possibilités de Facebook, nous avons choisi ce réseau.  Nous avions du vieil équipement et on entendait des bruits de cassure, dimanche, mais nous l’avons remplacé et ça devrait être mieux pour les prochaines célébrations. »

Il se dit également heureux d’avoir un assistant, le Père Savio Mazerolle.  Il est très utile, très gentil et très apprécié. C’est lui qui va célébrer la cérémonie du Jeudi saint.  Nous allons alterner pour les célébrations du reste de la Semaine Sainte et nous aurons aussi un nouveau musicien pour chaque célébration.  Pour jeudi, ce sera Rose-Marie Bernatchez. Il ne reste que nous deux et la cuisinière, ajoute-t-il, tous les autres employés ont cessé de travailler et c’est donc six personnes sur l’assurance-emploi. »

En débutant la messe dimanche, le Père Louis-Joseph Boudreau, s’est dit à la fois triste et réjoui d’être sur Facebook; triste de ne pas voir les gens habituels à l’église, mais reconnaissant de pouvoir transmettre la liturgie en cette célébration du mystère pascal. « Il fallait se pincer et se dire que c’était vrai, de dire le Père Boudreau. Telle ou telle personne que je vois au même endroit chaque semaine, fallait oublier ça, les paroissiens n’étaient pas présents. »

Le Père Boudreau a également rappelé que Jésus avait demandé de se souvenir de ses frères et sœurs et que ça donnait l’espoir de découvrir la présence réconfortante de l’esprit de Dieu. «Même si nous ne sommes pas capables d'être ensemble physiquement, joignons-nous aux milliers de chrétiens et chrétiennes du monde entier qui célèbrent aujourd'hui le Dimanche des Rameaux grâce à l'Internet. Prions ensemble à Celui qui marche avec nous durant ces temps difficiles », ajoute-t-il.

Il va sans dire que cette diffusion du Dimanche des Rameaux a été très appréciée par les membres de la communauté chrétienne. « Ça fait du bien, merci pour le service; content d’être à nouveau unis comme une communauté chrétienne, vous avez mis du soleil dans ma maison », sont quelques-uns des 340 commentaires qu’on pouvait lire pendant et après la diffusion. Plus de 500 personnes ont visionné la célébration.

Pour le reste de la Semaine Sainte, les célébrations seront en ligne de jeudi à dimanche.

Jeudi saint, c’est à 19h que sera présentée la cérémonie en mémoire de la Cène au cours de laquelle Jésus institua l’Eucharistie (la messe) avec le Père Savio, comme célébrant.

Vendredi saint, c’est à 15h, qu’on célèbrera la passion et la mort de Jésus sur la croix, avec le Père Boudreau.

Samedi saint, la Veillée Pascale débutera à 20h avec le Père Mazerolle.

Dimanche de Pâques, le Père Boudreau présidera la cérémonie dès 10h30.

 

-30-

 

Photo : Le Père Louis-Joseph Boudreau célébrant la messe du Dimanche des Rameaux, via Facebook Live. (Photo : Facebook Live)

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 6 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 6 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article