Le Yukon pourrait devenir le premier territoire canadien à interdire les sacs à usage unique

Le Yukon s’apprête à interdire les sacs à utilisation unique dans son territoire. Il emboîterait ainsi le pas à l’Île-du-Prince-Édouard, à la Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve et Labrador qui en ont fait de même au pays récemment. Le territoire s’inscrit ainsi dans une tendance canadienne, mais aussi mondiale où on dénombre en ce moment plus de 60 pays ayant pris cette décision.
_________
Marie-Hélène Comeau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Selon les données gouvernementales, les Yukonnais se débarrassent de plus de deux tonnes de plastique mou chaque jour. Seulement 16 % de ces plastiques sont recyclés alors que le reste se retrouve dans les décharges des villes et municipalités, dont certaines sont presque à pleine capacité. Ce constat a poussé le gouvernement du Yukon à agir en déposant ce mois-ci un projet de loi visant à interdire les produits à usage unique comme les sacs plastiques et en papier.

Plus précisément, le projet de loi propose des amendements à la loi sur l’Environnement qui permettront de réglementer la fabrication, la fourniture, la distribution et l’utilisation de produits et d’emballages à usage unique.

« À l’origine, le gouvernement voulait s’inspirer du modèle établi aux Territoires du Nord-Ouest qui impose des frais d’usage de 0,25 $ pour chaque sac plastique. La diminution de l’utilisation des sacs est remarquable avec ce système », explique Bryna Cable, directrice de la Direction de la protection de l'environnement et de l'évaluation des incidences environnementales. « Toutefois, nous avons rapidement réalisé qu’au Yukon les commerçants consultés étaient prêts à aller plus loin, à interdire tout simplement l’utilisation des sacs plastiques. »

Le processus d’élaboration d’une réglementation fera l’objet d’une consultation publique de 60 jours qui devrait avoir lieu à la fin du mois de décembre ou au début de l’année suivante. Si tout se déroule comme prévu, l’interdiction pourrait donc être en place dès le mois de mai ou de juin prochain. « Nous retournerons consulter les commerçants et les Chambres de commerce du territoire pour comprendre comment nous pourrons accompagner les commerçants qui seront plus affectés par ce changement », explique Mme Cable tout en précisant que le public sera également consulté à travers un sondage qui sera disponible en français.

Mentionnons que les villes de Dawson et de Carmacks avaient déjà devancé le gouvernement du Yukon l’an dernier en interdisant sur leur territoire les sacs de plastique à usage unique.

Les sacs papier ne sont pas épargnés

Les sacs papier sont également visés par la nouvelle réglementation. En agissant ainsi, les consommateurs éviteront alors de se tourner vers le sac papier comme solution de remplacement au plastique. « Les commentaires que nous avons reçus depuis l’annonce de cette loi sont très positifs et puis la plupart des gens utilisent déjà des sacs réutilisables », souligne Mme Cable.

Du côté de la Société de conservation du Yukon, on se réjouit grandement de cette nouvelle qui était un engagement dans le discours du trône l’an dernier. « Les sacs papiers sont certes biodégradables donc moins problématique que les sacs plastiques, mais il ne faut pas oublier que leur création nécessite aussi de l’énergie. On a qu’à penser à la pulpe, par exemple, qui est nécessaire pour faire les sacs papier. Ce processus a un impact environnemental important », explique la directrice de la société de Conservation du Yukon, Coral Voss, qui espère que les organismes yukonnais profiteront de cette opportunité pour explorer différentes options qu’offrent les sacs réutilisables.

Le coût des déchets au Yukon

Les Canadiens semblent figurer parmi les plus grands producteurs de déchets par habitant au monde. Selon les données du gouvernement du Yukon, le territoire se situerait dans la moyenne canadienne puisque chaque habitant du Yukon produirait environ une tonne de déchets par année. Ce chiffre comprend les déchets ménagers, les déchets recyclables et les déchets organiques. En 2013, un habitant de Whitehorse produisait 37 % plus de déchets qu’en 2000. Cette augmentation est exacerbée par la croissance de la population.

Toujours selon les données du gouvernement, plus de 2 millions de sacs jetables sont distribués au territoire tous les ans et plus de 20 ballots de plastique mou sont emballés tous les jours.

La gestion des déchets au Yukon coûte 6 millions de dollars par an aux contribuables, la moitié de cette somme pour se débarrasser du plastique.

Le gouvernement du territoire et les administrations municipales dépensent 11 millions $ par année pour traiter les déchets. Plus la population du Yukon remplira ses installations de traitement des déchets rapidement, plus la population devra investir d’argent pour les agrandir ou en aménager de nouvelles. Et à titre d’exemple, la fermeture du site d’enfouissement de Whitehorse et l’aménagement d’un nouveau pourraient coûter jusqu’à 27 millions $.

Une semaine zéro déchet

Un rapport publié par le Programme des Nations Unies pour l’environnement en 2018 mentionne que plus de 10 millions de sacs plastiques sont consommés sur la planète par minute. Les dommages sur l’environnement que causent les sacs en plastique à usage unique sont immenses, tant pour les écosystèmes terrestres que marins, et toute mesure de réduction est la bienvenue.

L’annonce du gouvernement du Yukon ne pouvait pas mieux tomber pour l’organisme Zéro déchet Yukon, qui organise dès le 19 octobre une semaine de sensibilisation auprès de la population yukonnaise.

« On applaudit la décision du gouvernement du Yukon. Beaucoup de gens ont travaillé dur afin de pouvoir en arriver là, mais il ne faut pas oublier qu’il reste encore pas mal de travail à faire », rappelle Scott Dudiac coordinateur du programme yukonnais Zéro déchet. « En ce moment, on se concentre beaucoup sur les sacs plastiques à utilisation unique, mais il ne faut pas perdre de vue les autres produits comme l’emballage plastique, qui sont produits en ce moment en grande quantité pour être utilisé au final qu’un bref moment », conclut-t-il.

-30-

Photo
Crédit : Marie-Hélène Comeau
Légende
Les sacs plastiques et en papier pourraient être interdits au Yukon dès 2021.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 16 octobre, 2020
  • Dernière mise à jour 16 octobre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article