Le transport reprend de la vitesse

Le secteur des transports est l’un des nombreux champs d’activités ayant subi les impacts de la pandémie actuelle. Le gouvernement territorial annonçait récemment l’assouplissement des restrictions et le prolongement des heures de service des traversiers dans le contexte où la saison de la construction des routes est bel et bien amorcée.
_______
Karine Lavoie
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) annonçait, le 15 mai dernier, le début de la première phase d’allègement des mesures sanitaires dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. L’horaire des traversiers a donc été revu, mais certaines consignes devront être suivies lors de leur utilisation. En ce qui concerne la construction des routes, les projets planifiés seront réalisés tel que prévu.

Les traversiers : liens essentiels pour les communautés

« Aux Territoires du Nord-Ouest, nos traversiers sont un service essentiel pour les résidents. Ils permettent de relier les Ténois et les collectivités, et assurent la continuité de la chaîne d’approvisionnement », annonçait ce 15 mai Katrina Nokleby, ministre de l’Infrastructure, en déclarant être heureuse de prolonger les heures des quatre traversiers sur demande. « Nous suivons de près l’évolution de la situation entourant la COVID-19 et nous continuerons d’adapter l’horaire des traversiers au besoin. »

Selon Mike Westwick, directeur des communications au GTNO, les restrictions relatives à la COVID-19 n’ont eu aucun impact négatif sur l’approvisionnement des communautés ténoises. « Nos ordonnances de santé publique ont reconnu l’importance de maintenir les chaînes d’approvisionnement essentielles », affirme-t-il. « Nous avons donc mis en place des protocoles de distanciation sociale et d’isolement pour les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement, comme les chauffeurs de camions qui permettent le maintien de la marchandise et les communautés fortes. »

Les quatre traversiers des Territoires du Nord-Ouest circuleront cette saison dès que les conditions de l’eau et de la glace seront propices. Ceux-ci opéreront cependant avec une limite de passagers et certaines précautions devront être prises par les utilisateurs afin d’éviter tout risque de propagation de la COVID-19.

Ainsi, il est demandé aux passagers de demeurer dans leur véhicule pendant la traversée, de klaxonner pour signifier au personnel le désir de se rendre à la toilette et il est également demandé aux personnes attendant sur la rive de pratiquer la distanciation physique. Le GTNO ajoute que des pratiques rigoureuses de nettoyage et de désinfection seront appliquées tout au long de la journée.

Aucune pause pour la construction des routes

La saison de la construction des routes, qui débute typiquement lorsque la neige aura fondu, aura bel et bien lieu malgré la crise. « Les projets de construction se poursuivent comme prévu, avec de nombreux projets déjà annoncés pour la prochaine saison », indique Deneen Everett, directeur exécutif à la Chambre de commerce de Yellowknife.

En date du 22 mai, le GTNO ainsi que North Star Infrastructure annonçait également la reprise des travaux de construction de la route toutes saisons de la région des Tłı̨chǫ, qui assure un accès en tout temps à la collectivité de Whatì.

Cette route, qui est très utilisée et appréciée par les résidents ténois, sera temporairement fermée en raison des activités de construction. Le GTNO a toutefois tenu à rappeler dans son communiqué de presse qu’un tel projet d’infrastructure joue un rôle important dans la relance des Territoires du Nord-Ouest suite à la crise de la COVID-19 en injectant de l’argent dans l’économie et en offrant des occasions d’affaires et des emplois aux résidents.

Et pour les non-résidents? 

Dans le plan de déconfinement des TNO, Une reprise avisée – Vers un allègement des restrictions concernant la santé publique, on réaffirme que la plupart des déplacements de non-résidents aux TNO, à quelques exceptions près, sont interdits.

« Les voyages des non-résidents sur notre territoire seront limités à long terme », renchérit Monsieur Westwick. Selon lui, ceci une restriction déterminante pour limiter la propagation du virus. « Le maintien de ces protections est ce qui nous permet d’ouvrir notre société. Dans le plan de déconfinement des TNO, nous identifions les restrictions de voyage comme étant levées au stade final des mesures, soit une fois qu’il existe un antiviral ou un vaccin efficace et disponible », conclut-il. Les restrictions demeureront donc encore un certain temps pour les non-résidents.

-30-

Des photos sont disponibles sur demande : ijlterritoires@apf.ca

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 26 mai, 2020
  • Dernière mise à jour 26 mai, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article