Le projet de casino en ligne : principal sujet des premiers débats

L’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard a repris ses travaux le jeudi 25 février. Dès le lendemain du discours du Trône, les députés ont commencé à échanger leurs premières flèches, notamment sur l’implantation d’un casino en ligne. Le projet rencontre même de l’opposition au sein de la majorité.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

«Pourquoi le premier ministre compte-t-il augmenter les revenus du gouvernement sur le dos des plus vulnérables?» Peter Bevan-Baker attaque, dès le début de la période de questions vendredi 26 février, sur le casino en ligne qui va être créé à l’Île-du-Prince-Édouard.

Les verts reprochent au gouvernement progressiste-conservateur d’accroître les problèmes de santé mentale et de dépendances dans la province avec ce projet. Dennis King «préférerait ne pas avoir à le faire», mais «les gens jouent», répond-il.

«Nous n’avons pas inventé le jeu en ligne»

«C’est la même approche que le tabac, l’alcool, le cannabis. Nous n’avons pas inventé le jeu en ligne, il s’agit de prendre l’argent du marché noir autant que possible et d’avoir une plateforme de distribution régulée, et générer des revenus avec des taxes», complète le premier ministre en entrevue. Il ajoute que selon les premières estimations, 750 000 dollars pourraient être générés en taxes la première année.

Le projet fait aussi des remous au sein de la majorité. Sydney MacEwen s’interroge notamment sur l’opportunité de consulter des experts en santé pour mesurer l’impact du projet, ce qui n’a pas été fait jusqu’à présent. Le député progressiste-conservateur de Morrel-Donagh estime que les revenus annoncés proviendront de «nouveaux joueurs». La création du casino fait aussi l’objet d’une motion des libéraux, qui demande la mise à jour de la stratégie pour un jeu responsable, qui remonte à 2008.

Un discours du Trône «T3»

Du côté libéral, la période de questions est l’occasion pour Robert Henderson d’interroger Dennis King sur le recrutement de médecins : «Pourquoi le gouvernement abandonne-t-il l’objectif de supprimer la liste d’attente pour un médecin de famille?», lance le député de O’Leary-Inverness. Le premier ministre rappelle la promesse de campagne des libéraux en 2007 d’avoir un médecin pour tous les Insulaires. «Arrêtons de tromper les gens», lance-t-il, se référant aux annonces du discours du Trône. «On ne va pas se contenter de faire attendre les Insulaires au téléphone pendant 11 ans.»

Les libéraux posent également des questions sur la future taxe carbone, un point en cours de négociation avec Ottawa. Selon Dennis King, le prix montera et il n’y aura plus d’exemption pour le chauffage au mazout.

La séance permet ensuite à l’opposition de  commenter le discours de la veille. Peter Bevan-Baker fustige, pendant plus de 45 minutes, un discours «T3», pour timide, banal (trite) et tiède. Le leader des verts estime que le gouvernement se sert de ses succès sur la COVID-19 pour «masquer l’absence de plan pour l’après».

-30-

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 28 février, 2021
  • Dernière mise à jour 28 février, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article