Le plan en français... 24 heures plus tard

Émilie Pelletier

epelletier@ledroit.com

Initiative de journalisme local 

Queen’s Park

 

TORONTO — Les Ontariens francophones ont dû attendre près de 24 heures de plus que les anglophones, cette semaine, pour avoir accès au plan de préparation à la deuxième vague de COVID-19 du gouvernement Ford dans leur langue. 

 

Les Franco-Ontariens sont-ils des citoyens de seconde zone ? La question a été posée à la ministre des Affaires francophones Caroline Mulroney, à l’occasion de la Journée des Franco-Ontariens du 25 septembre.

 

« Bien sûr que non », avait-elle assuré, se défendant des nombreux délais auxquels sont confrontés les francophones de la province quant aux services dans leur langue.

 

Même si le ministère des Affaires francophones avait assuré, aux débuts de la crise sanitaire, que les informations du gouvernement seraient toujours disponibles dans les deux langues officielles, des ratés sont encore observés en province. 

 

Lors des « breffages techniques » de la santé publique ou des différents ministères, les documents ne sont pas toujours publiés dans les deux langues officielles, en même temps. Parfois, la version française des documents gouvernementaux n’est envoyée qu’après la demande des médias francophones. 

 

Cette semaine, les nombreuses heures d’attente enregistrées pour l’obtention du plan intitulé « Protéger les Ontariens – Se préparer à de futures vagues de COVID-19 » se sont ajoutées à cette liste. 

 

Après plusieurs demandes du Droit pour avoir accès à ce document en français, le bureau du premier ministre Doug Ford s’est excusé pour ce contretemps, jeudi. La veille, le gouvernement ontarien faisait état d’importants « délais techniques », sans offrir davantage d’explications.

 

« La communication en français est une priorité pour la ministre des Affaires francophones et pour notre gouvernement », s’est contentée de répondre une porte-parole du bureau de Caroline Mulroney, dans un courriel envoyé au Droit. 

 

Au début de la crise sanitaire, le gouvernement Ford avait essuyé des critiques de la population l’accusant de ne pas prendre en compte les besoins des Franco-Ontariens qui demandaient une présence accrue du français lors des conférences de presse du premier ministre sur la COVID-19. 

Peu après, la traduction simultanée de ces conférences de presse avait été ajoutée. 

 

Par ailleurs, les communiqués de presse sont toujours publiés dans les deux langues officielles et de façon simultanée. 

 

Or, il n’y a toujours personne au sein des experts de la santé publique du gouvernement de l’Ontario qui est en mesure de partager les informations liées à la COVID-19 en français. 

 

À lire aussi : https://www.ledroit.com/actualites/covid-19/le-plan-pour-la-deuxieme-vague-du-gouvernement-ford-publie-seulement-en-anglais-dc5fb893507f9432efeb61de70110de3

https://www.ledroit.com/actualites/covid-19/covid-19-le-gouvernement-ford-offre-la-traduction-simultanee-5128bf3ebdb5a65e7a9517b97772f2f6

https://www.ledroit.com/actualites/les-franco-ontariens-au-second-plan-dans-la-gestion-de-la-crise-de-la-covid-19-0fb4a05f59d3d803e22e0f6a7c25334f

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 3 octobre, 2020
  • Dernière mise à jour 2 octobre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article