IJL - Ouest

Le malheur s’acharne sur le Manoir du Lac

La petite région de Smoky River compte désormais 10 décès attribués à la COVID-19. Tous survenus dans un centre de soins de longue durée du secteur privé, à McLennan. Au Manoir du Lac, établissement au nom français, près du deux tiers des résidents et plusieurs membres du personnel ont contracté le virus. Le gouvernement a décidé d’intervenir.

________________________________________

Geneviève Bousquet

Initiative de journalisme local – APF - Ouest

 

Les résidents du Manoir du Lac de McLennan et les membres de leurs familles connaissent des moments d’angoisse et d’incertitude alors que Services de santé Alberta a pris les commandes du centre de soins. Cependant, plusieurs questions demeurent sans réponse.

Selon l’ancienne directrice du centre, Karla Anderson, tout aurait commencé alors que des membres du personnel s’étaient rassemblés pour des fêtes de maison les 14 et 17 mars. Lors de cette dernière date, Jason Kenney venait de déclarer l’état d’urgence sanitaire. Les jours suivants, quelques employés ont commencé à avoir des symptômes. Ils se sont avérés positifs à la COVID-19.

Une fête lors de la déclaration de l’état d’urgence

La gérante du centre aurait alors placé ces travailleurs en quarantaine, en les renvoyant chez eux pour une période de 14 jours. Le mal était déjà fait. Plusieurs problèmes se sont ensuite enchaînés : un manque important de main-d’oeuvre et d’équipement de protection pour assurer les soins et la sécurité des résidents.

Les services de Santé Alberta ont donc pris la décision de prendre les rênes du centre pour une période minimale de 90 jours afin de «limiter la contagion, contrôler la propagation de la maladie et offrir des soins adéquats aux clients», indique Diane Rinne, conseillère principale en communication des Services de Santé Alberta. Lors de son point de presse du 17 avril, la docteur Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de la province, a expliqué que cette décision a été prise, car les résidents ne recevaient pas les soins nécessaires à leur bien-être.

«Pas assez de personnel, le personnel travaillant sur le site épuisé par un manque de roulement, des contrôles inadéquats du personnel et des visiteurs», a-t-elle notamment déclaré.

Le lendemain, Services de santé Alberta organisait une rencontre par visioconférence avec les résidents et des membres de leur famille afin de discuter de la prise responsable de la gestion du Manoir du Lac.

Une réunion virtuelle pour informer les familles

Près de 200 personnes étaient en ligne pour cette réunion qui a duré une heure. Selon un membre de famille d’un résident du Manoir du Lac qui préfère garder l'anonymat, plusieurs questions sont restées sans réponse. « Cette rencontre était bien courte et ils n’ont pas pris le temps de répondre à nos questions».

La résidence pour aînés fait l’objet d’une enquête, a-t-on appris, en raison de lacunes importantes au niveau de la gestion de l’établissement et des soins inadéquats dispensés aux résidents. Les Services de santé Alberta avaient déjà constaté que le Manoir du Lac n'était pas conforme aux normes d’hébergement provincial et certains manquements datant de 2019 n’avaient toujours pas été rectifiés.

La colère et l’incompréhension face aux événements des dernières semaines sont grandes chez des membres de la communauté et certains sont même allés jusqu’à vandaliser la voiture de l’ancienne directrice de la résidence, Karla Anderson.

Toujours selon cette même source, des résidents et membres de leur famille disent avoir constaté des manquements dans les années passées au Manoir du Lac, mais n’osent en parler par peur de représailles. «C’est souvent la réalité en région éloignée, surtout dans les petites communautés où tout le monde se connaît. On a peur de dénoncer des failles dans le système, des situations parfois très graves, car on ne veut pas créer de remous.»

 

-30-

 

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 28 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 28 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article