Le but : identifier les malades - Toujours trois cas à l’Île-du-Prince-Édouard

Alors que la COVID-19 touche désormais plus de 1500 personnes au Canada, l'Île-du-Prince-Édouard continue ses efforts pour «aplatir la courbe» et se préparer à la hausse des cas.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local - APF - Atlantique

Heather Morrison a confirmé, lundi 23 mars, la stratégie de test en vigueur : sont dépistées toutes les personnes qui présentent des symptômes, aussi bien celles qui arrivent à l'Île que les Insulaires. «Le but est d'identifier au plus tôt les malades, ajoute la médecin-hygiéniste en chef. Si vous avez des symptômes, il faut appeler le 8-1-1.»

À ce jour, il y a eu 400 tests effectués dans la province, 231 sont revenus négatifs, 3 positifs. 166 résultats sont encore attendus du laboratoire de Winnipeg.

Heather Morrison est également revenue longuement sur ce que signifie «éloignement social», qui est demandé à tout le monde. «Aller boire un café chez un ami, aller faire les courses en famille, ce n'est pas de l'éloignement social, a-t-elle rappelé, avant de raconter son propre vécu. Ma mère habite au bout de la rue, et elle n'est pas venue pour l'anniversaire de mon fils. C'était dur pour elle, pour mon fils, mais c'est pour tous nous protéger.»

Elle a reconnu qu'il peut être difficile, pour certains parents, de garder leurs enfants à la maison :«Je sais que c'est difficile avec les ados. Il faut leur parler et les garder à l'oeil.» Heather Morrison recommande notamment de ne pas emmener les enfants dans les parcs de jeux, «où la distance est difficile à respecter».

Pour faire suite aux nouvelles recommandations annoncées hier (22 mars), toutes les personnes qui arrivent dans la province via le pont de la Confédération, l'aéroport ou le traversier des Îles-de-la-Madeleine doivent s'auto-isoler pendant 14 jours et «ne pas s'arrêter faire le plein». Les Madelinots qui traversent la province ne doivent, en théorie, pas s'arrêter entre le pont et le traversier. Des discussions seraient en cours entre les premiers ministres des deux provinces à propos de ce cas «compliqué».

Interrogée à nouveau sur la capacité de contrôler l'auto-isolement des personnes arrivant à l'Île, Heather Morrison a confirmé que des travaux sont en cours au niveau gouvernemental pour identifier une solution légale.

Les trois personnes infectées se portent bien, la première, une femme dans la cinquantaine, a terminé sa période d'auto-isolement. À noter que pour le personnel hospitalier en isolement, celui-ci ne peut prendre fin qu'après deux tests négatifs réalisés à 24 heures d'intervalle.

Marion Dowling, la cheffe des soins infirmiers à Santé Î.-P.-É., a déclaré que 76 retraités ont contacté l’organisme, prêts à reprendre le travail pour aider la province à faire face à la pandémie de COVID-19. Elle a aussi expliqué que le stock de masques destiné au personnel de santé «était surveillé» en permanence, compte tenu des pénuries rencontrées dans certains pays. «Le stock est centralisé», a-t-elle ajouté, sans donner de chiffres.

«Certaines personnes se demandent quand ce que ce sera terminé, a ajouté Heather Morrison. Nous ne savons pas. Mais ce que nous faisons aujourd'hui aura un impact dans les semaines à venir. On doit travailler ensemble pour réussir.»

 

-30-

 

Photo : Morrisson-7

Heather Morrisson, médecin-hygiéniste en chef, Île-du-Prince-Édouard

(cr. : Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard)

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 23 mars, 2020
  • Dernière mise à jour 23 mars, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article