La Chambre de commerce de Memramcook veut reprendre le vent dans les voiles

La dernière année a été pleine de défis pour la jeune Chambre de commerce de Memramcook; l’absence d’activité en raison de la pandémie a marqué cette période. C’est ce qui est ressorti lors de la cinquième assemblée générale annuelle virtuelle, jeudi 14 janvier dernier.

_____________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

«Je n’ai pas grand-chose à rapporter», a avoué le président par intérim. Serge Bourgeois, lors de la cinquième assemblée générale annuelle.

En raison de la pandémie, tous les événements prévus ont été annulés. «Notre Gala, notre tournoi de golf et nos déjeuners étaient des activités très populaires permettant aux membres de se rencontrer et de réseauter. J’espère qu’on pourra les tenir en 2021.»

Serge Bourgeois assume la présidence depuis la démission du président fondateur de la Chambre, Maxime Bouregois.

Au début de 2020, le directeur général a aussi quitté son poste à la suite d’un déménagement. La nouvelle directrice générale a eu de la difficulté à rencontrer les membres à cause de la pandémie. Elle a depuis démissionné elle aussi et le poste doit être comblé.

La révision du plan stratégique est aussi un dossier prioritaire pour la Chambre de commerce, mais avec les défis que le conseil d’administration a dû affronter, cela n’a pas été possible. La Chambre doit réviser les priorités de 2015, voir ce qui a été accompli, ce qui doit changer et ce qui peut être réalisé au cours des prochaines années. Les dirigeants de l’organisme souhaitent pouvoir mener l’exercice cette année.

  1. Bourgeois a rappelé que la Chambre de commerce de Memramcook a été créée pour les entrepreneurs et celle-ci a travaillé fort pour leur démontrer l’importance d’avoir d’un réseau et les bénéfices qui en découlent. La clé est de continuer à écouter les recommandations des membres et de recruter de nouvelles entreprises qui pourront bénéficier des avantages de la Chambre de commerce.

«Appuyer local est la nouvelle norme en cette période exceptionnelle», a souligné Serge Bourgeois. On peut aller de l’avant en ce sens avec un réseau comme la Chambre de commerce. Elle mise sur l’entreprise locale et nous aide à augmenter la qualité de vie dans la communauté en partageant avec les membres et les gens d’affaires.

La présentation du rapport financier au 31 juillet 2020 montre des revenus de 31 105 $, des dépenses de 38 118 $ pour un déficit pour l’année de 7 013$. Les actifs nets au début de l’exercice étaient de 25 241 $, ce qui laisse un actif net à la fin de l’exercice de 18 228 $.

Des membres satisfaits

Certains membres de la Chambre de commerce ont exprimé comment ils appréciaient leur présence au sein de l’organisme. «C’est vraiment un réseautage pour les entrepreneurs, pas pour compétitionner les uns contre les autres», a mentionné Michel Gallant, un employé de la Corporation de développement communautaire (CBDC). «C’est l’occasion d’apprendre des autres, de partager de bons trucs et c’est un organisme nécessaire dans les communautés.»

Sophie Doucette, directrice générale du Monument-Lefebvre, a parlé d’un projet de café culturel qu’elle aimerait mettre sur pied en partenariat avec la Chambre de commerce. «On voudrait rallier la communauté pour qu’elle se réapproprie le Monument-Lefebvre, a-t-elle dit, et créer un espace au centre-ville, comme le préconisait la Chambre de commerce.» Le projet avance. L’intention est que ce café soit situé dans l’emplacement actuel de la boutique. 

Tristian Gaudet et Joanna Brown sont les deux seuls membres du conseil d’administration qui ont accepté de continuer à en faire partie. «Il faut générer de l’intérêt pour recruter des membres au conseil d’administration si on veut que la Chambre de commerce survive», souhaite Tristian Gaudet, le président de l’assemblée. «Plusieurs mandats prenaient fin en cette cinquième année et on espère que ça va continuer. Ça n’a pas été une année facile et on s’entend que de ne pas avoir eu d’activités a eu un impact sur nos membres.»

Maxime Bourgeois a confiance que la Chambre de commerce de Memramcook va retrouver un second souffle et regagner l’élan qu’elle avait depuis sa fondation.  Il a assuré qu’il aiderait dans la mesure du possible à sa réorganisation et a remercié les gens qui sont demeurés au conseil, dont Serge Bourgeois, pour le temps consacré à la présidence.

-30-

Photo :

Assemblée générale annuelle virtuelle de la Chambre de commerce de Memramcook. (Capture d’écran : C. Lanteigne)

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 18 janvier, 2021
  • Dernière mise à jour 18 janvier, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article