La Chambre de commerce Cap-Pelé/Beaubassin-est a une nouvelle présidente

L’assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce Cap-Pelé/Beaubassin-est a permis de dévoiler un certain conflit au sein de son conseil d’administration. On a appris que le président de l’organisme, Albert E. LeBlanc, ainsi que le secrétaire-trésorier Gilles Haché ont démissionné en septembre dernier.

_________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Dans sa lettre de démission, Albert E. LeBlanc indique que des membres du conseil ont tout fait pour qu’il quitte l’organisme, car on le disait incapable de diriger la Chambre de commerce qu’il présidait depuis douze ans. De son côté, Gilles Haché, qui a siégé neuf ans au conseil, a déclaré dans sa lettre qu’il s’agissait du pire conseil avec qui il avait eu à travailler.

Depuis septembre, la vice-présidente Christine Duguay a assuré la présidence par intérim. Elle a dit avoir rencontré plusieurs membres au cours des derniers mois. Un contrat d’adjoint administratif a été accordé à Justin LeBlanc, un employé de la municipalité.

Indiquant son intérêt à être élue à la présidence, Christine Duguay dit avoir la communauté à cœur et vouloir une Chambre de commerce plus transparente et active. Un plan de développement sera préparé avec les membres, une page Facebook sera disponible pour informer ceux-ci et on souhaite qu’un poste à temps plein puisse être créé  afin d’appuyer les membres. «En ces temps difficiles, a-t-elle dit, il faut que la Chambre de commerce soit là pour vous.»

Le rapport financier présenté lors de l’AGA indique un actif de 42 042,53 pour la période allant du 1er mai 2019 au 4 septembre 2020. Les actifs du 5 septembre au 13 novembre 2020 étaient de 44 340 $.

La cotisation des membres et des associés passera de 50 $ à 75 $, une première augmentation depuis 12 ans. La Chambre compte en tout 175 membres.

Le nouveau conseil d’administration élu pour la prochaine année est composé de Christine Duguay (Cap-Pelé Esso), présidente; Natalie Cormier (Able Canvas), vice-présidente; Serge Colin (ClairiTech Innovations), trésorier; Gilles Cormier (Service d’estimation Gilles Cormier), secrétaire; ainsi que des administrateurs et administratrices Marcel Bélanger (Bélanger Electric), Hector Doiron (Logis-TECH Holmes), Nicole Duguay (Duguay Fish Products), Marc Melanson (Add-on Sound & Security) et Nadine Shaffer (Terrain de golf Pine Needles).

Au lieu d’attribuer des bourses d’études, l’organisme a versé cette année des contributions de 500 $ aux écoles Donat-Robichaud et Père-Edgar-T.-LeBlanc. Cela permettra aux écoles de faire certaines améliorations pour le mieux-être des élèves.

Le Prix Entrepreneur de l’année a été octroyé à tous les membres de la Chambre de commerce qui ont dû s’adapter en cette période de pandémie. La présidente a souligné le travail qu’ils ont fait pour poursuivre leurs opérations, dont la livraison à domicile par les épiceries, la reconfiguration des restaurants pour accueillir la clientèle et les salons de beauté qui ont dû fermer leurs portes pendant plusieurs mois. «Tous ont été exceptionnels, a mentionné Christine Duguay, alors tous nos membres sont les entrepreneurs de l’année, et nous sommes très reconnaissants de ce que vous faites pour protéger la communauté.»

Hector Doiron, membre du conseil, a rappelé que la Chambre de commerce était là pour les entreprises : «Nous devons faire attention et garder notre indépendance de la municipalité qui est là pour tous les citoyens et citoyennes.»

Une lettre de remerciements sera envoyée à Albert E. LeBlanc, Gilles Haché et Guy Richard pour les remercier de leur contribution à la Chambre de commerce pendant plusieurs années.

Conférencier invité

Le conférencier invité, l’économiste Richard Saillant, a tracé le portrait d’ensemble de l’économie de la province pendant et après la pandémie. Il a parlé des défis de la région et de la province, dont le déclin démographique, les gens qui ont quitté la province et le manque d’immigrants pour combler la baisse de population.  Richard Saillant a souligné que le Nouveau-Brunswick avait été la province la moins touchée par la COVID-19 en ce qui a trait à l’emploi. Parmi les autres défis auxquels la province doit faire face, il a mentionné les soins de santé, le problème de logement abordable pour les gens à faibles et modestes revenus, l’augmentation des prix des loyers et la main-d'œuvre insuffisante.

Selon lui, l’enjeu du jour est la réforme municipale, dont on parle depuis 50 ans et que le gouvernement Higgs veut mettre en place. «Le gouvernement a beaucoup de pain sur la planche avec ce dossier et c’est un dossier qui m’inquiète», a-t-il dit.

-30-

Photo :

Christine Duguay - Présidente de la Chambre de commerce Cap-Pelé/Beaubassin-est

L’économiste Richard Saillant

  • Nombre de fichiers 3
  • Date de création 23 novembre, 2020
  • Dernière mise à jour 23 novembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article