Justin Guignard veut se faire élire maire de Beaubassin-est

Justin Guignard briguera les suffrages de la mairie de la Communauté rurale Beaubassin-est, lors des élections municipales de mai prochain.

___________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

«J’y ai pensé longuement», affirme le jeune homme de 26 ans, enseignant-musicien, chef d’orchestre, acteur, fier Acadien et entrepreneur de multiples projets. «Je me suis informé en long et en large sur les exigences et le travail et je suis prêt à relever le défi.» Il est convaincu que la communauté a un immense potentiel de développement et que sa jeunesse et sa disponibilité ne feront qu’aider à la cause.

Justin Guignard s’implique dans la communauté depuis son jeune âge, surtout dans le domaine des arts et de la culture. Il a déjà oeuvré au sein de la Société culturelle Sud-Acadie et l’Église historique de Barachois et considère que la troupe de théâtre de Diane Richard mérite aussi sa place dans la communauté.

Le candidat à la mairie se dit fier de demeurer à Beaubassin-est et estime que c’est un très bel endroit où s’installer car on s’y sent comme dans une grande famille. Justin enseigne la musique à l’école Donat-Robichaud de Cap-Pelé.

«Je voulais faire quelque chose de nouveau, poursuit-il, et j’ai pris la décision de briguer la mairie car c’est le gouvernement le plus près de la population et je veux que ça reste ainsi.» Même s’il ne demeure pas dans la région depuis longtemps, il s’intéresse dans ce qui s’y passe. Il espère apporter un vent de fraîcheur à la mairie.

Le jeune homme ajoute être motivé par les défis; ça le pousse à aller plus loin. Même si la communauté occupe un grand territoire, il souhaite qu’on la voit avant tout comme une municipalité et qu’il faut aller de l’avant de cette façon. Il salue le travail qui a été fait pour promouvoir la communauté, entre autres les affiches qui mettent à l’honneur les six localités qui constituent Beaubassin-est.

«Je ne vais pas réinventer la roue si je suis élu à la mairie, dit-il. Il faut continuer à promouvoir et développer les richesses culturelles, artistiques, touristiques et commerciales que nous avons.» Il entend travailler avec les membres du conseil ainsi qu’avec le personnel afin de faire valoir les richesses de chaque secteur.

Comme il le fait en éducation, il aime prendre du recul pour réfléchir et examiner les façons où la communauté peut s’améliorer. Selon lui, «il faut laisser de côté les guerres de clocher. On peut aller de l’avant en communiquant bien et en travaillant ensemble afin  de réaliser de grandes choses à Beaubassin-est.»

Il croit qu’il est important que le potentiel touristique soit reconnu, notamment grâce aux plages et qu’il est crucial pour l’économie de la région de maintenir le tourisme..

«Je me sens choyé d’avoir une équipe qui m’appuie et je connais le chemin pour me rendre à la mairie», pense-t-il.  «J’aime l’entraide et je ne serai pas en compétition avec les autres candidats, car personne n’a le monopole de la région.»

Justin Guignard entend faire du porte-à-porte en respectant les directives entourant la pandémie afin de rencontrer le plus de gens possible pour se faire connaître. Il utilisera aussi les médias sociaux. Pour lui, être maire, ce n’est qu’un poste, car ce n’est pas lui qui prend les décisions. «Ma réputation n’est pas basée sur ce que je fais, mais sur mon écoute et c’est ce que je veux faire. Je veux que ma campagne soit axée sur l’humain et je suis vraiment excité de m’engager dans cette nouvelle aventure», conclut-il.

Notes biographiques

Natif de Dieppe, Justin Guignard a entamé sa carrière de chef d'orchestre à l'âge de 16 ans. Il considère désormais son bâton comme une extension de sa main. Il a une affinité pour la direction lyrique, qu'il a développée au cours de sa longue carrière de chanteur sous la tutelle de Melody Dobson, Daniel Lichti, Victor Martens et Monette Gould.

Ayant commencé ses cours de chant à l'âge de neuf ans, sa voix l'a amené à se produire dans des lieux prestigieux tels que le Centre national des Arts à Ottawa, sous la direction de Pinchas Zukerman, et plus récemment au Carnegie Hall de New York avec John Rutter. Après avoir étudié la composition avec Glenn Buhr et Richard Gibson, ses compositions ont été interprétées par des orchestres et des chorales du Canada, de la République dominicaine, d’Israël et du Royaume-Uni. Il compose également de la musique vocale et passe son temps à orchestrer de la musique et à créer des arrangements pour différents ensembles.

Justin Guignard a récemment obtenu un diplôme en composition à l'Université de Moncton et un diplôme en éducation de l'Université Crandall, aussi à Moncton. Il enseigne actuellement la musique aux écoles Donat-Robichaud de Cap-Pelé et Anna-Malenfant de Dieppe.

Depuis janvier 2016, il dirige le Codiac Concert Band, un groupe communautaire de 45 membres et, depuis janvier 2020, assure aussi la direction artistique du chœur de chambre Bel Canto de Fredericton.

-30-

Photo : Justin Guignard (courtoisie)

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 15 février, 2021
  • Dernière mise à jour 15 février, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article