Iqaluit devra attendre deux autres années avant l’ouverture d’un centre de recyclage

Le site d’enfouissement temporaire, qui devait être en opération pendant seulement cinq ans, reçoit de 19 à 25 tonnes de déchets par jour, 25 ans après son ouverture.
____________
Courtney Edgar
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Le nouveau centre de recyclage et de gestion des déchets tant attendu par les résidents d’Iqaluit n’ouvrira ses portes que dans deux ans. Initialement prévue à l’automne 2020, l’ouverture du centre est maintenant repoussée « vers 2022 », selon la municipalité d’Iqaluit.

« Ce retard est dû au terrain choisi pour le site de l’usine, qui appartient au Commissaire du Nunavut et qui doit être cédé à la ville avant de débuter la construction », explique Matthew Hamp, Directeur du Service des travaux publics et de l’ingénierie à la ville d’Iqaluit.

Selon Hamp, les prochaines étapes de la cession du terrain pourraient prendre plusieurs mois à compléter. Ces étapes comprennent le processus d'approbation du ministère des Services communautaires et gouvernementaux du Nunavut, puis l'approbation du conseil municipal d'Iqaluit. Mais même si le terrain est cédé à temps pour l’été ou l’automne prochain, la ville ne pourra pas commencer les démarches avant que la prochaine saison de construction soit terminée, ce qui repousse le tout d’une autre année. « Nous essayons d’être réalistes », informe Hamp, « mais la conception est sur la bonne voie. »

Un projet de longue date

La ville d’Iqaluit a annoncé, en juillet 2018, son projet de 35 millions de dollars pour investir dans le recyclage et la gestion des déchets. Dans ce financement, environ 26,5 millions $ sont couverts par le gouvernement fédéral pour moderniser le vieux dépotoir et pour augmenter les capacités de recyclage et de réutilisation des matériaux de la ville.

Le dépotoir actuel a été construit en 1995 comme solution temporaire au problème de gestion de déchets et devait être en opération pendant cinq ans. Aujourd’hui, 25 ans plus tard, il a dépassé depuis longtemps sa date d'expiration.

À l'annonce du projet en 2018, l'ancienne mairesse d’Iqaluit, Madeleine Redfern, avait annoncé que l'usine devrait être entièrement opérationnelle en octobre 2020. Cela dit, Matthew Hamp tient à préciser qu’aujourd’hui cette date représente seulement le début de la construction et non la date d'ouverture.

Il projette que la conception de l’usine devrait être terminée et prête pour l'appel d'offres en janvier 2021. Par la suite, la ville pourra recevoir les matériaux pour la construction par bateau de livraison durant la saison navigable de 2021.

Actuellement, le dépotoir d'Iqaluit reçoit entre 19 et 25 tonnes d'ordures par jour, mais ces ordures ne sont pas toutes non-recyclables. En fait, Hamp précise que seulement 30 % des ordures d'Iqaluit sont non-recyclables et non-compostables. Le reste, soit 40%, est composé de matières recyclables, comme du papier, des plastiques, du verre et des métaux. Le dernier 30 % constitue les déchets alimentaires. « C’est comparable au reste du Canada », affirme Hamp.

Bien que la date d'ouverture du nouveau centre de recyclage et de gestion des déchets d'Iqaluit ait été reportée de deux ans, les autres détails du projet ne changeront pas, selon Hamp. Le site comprendra toujours une presse à balles pour compacter les déchets afin d’optimiser l’espace au nouveau dépotoir.

Il y aura aussi : un petit magasin où les appareils électroménagers et autres objets pourront être revendus, un endroit où le papier et le carton sera déchiqueté pour chauffer le bâtiment, des bacs de compost, et un broyeur pour préparer les objets d'acier à être envoyés dans le Sud pour le recyclage. « C'est peut-être une cible mouvante, mais on veut quand même s'assurer que ça fonctionne... on ne veut pas juste parler pour parler, on veut que ça se concrétise », termine Hamp.

-30-

Photo
Crédit : Courtney Edgar
Légende
Le dépotoir d'Iqaluit reçoit entre 19 et 25 tonnes d'ordures par jour.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 23 janvier, 2020
  • Dernière mise à jour 5 février, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article