Hommage à Kathleen Wynne, ex-première ministre « pionnière » de l’Ontario

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

L’ancienne première ministre libérale de l’Ontario Kathleen Wynne a annoncé qu’elle ne briguera pas un nouveau mandat lors des prochaines élections provinciales. Le premier ministre Doug Ford lui a rendu hommage, mardi, à l’Assemblée législative, là où elle siège depuis maintenant 17 ans.

« J’ai le plus grand respect pour vous », a déclaré Doug Ford à celle qui est devenue, en 2013, la première femme ouvertement homosexuelle à accéder à un poste de chef de gouvernement au Canada. 

Ces bons mots à l’endroit de l’ex-première ministre surviennent au lendemain qu’elle ait annoncé qu’elle sert actuellement son dernier mandat comme députée de Don Valley West, à Toronto. 

« Nous différons peut-être sur les politiques, nous différons peut-être sur les perspectives politiques, mais en tant que personne, j’ai le plus grand respect pour vous. Vous avez marché dans mes souliers », a-t-il souligné. 

En 2018, les progressistes-conservateurs ont battu si durement le gouvernement libéral de Kathleen Wynne que ce dernier n’avait plus suffisamment de députés pour obtenir le statut de parti officiel de l’Ontario. 

Mme Wynne avait alors démissionné de la chefferie du parti, mais avait promis de terminer son mandat afin de représenter ses électeurs de Don Valley West. 

Depuis, des députés se sont ajoutés à la liste du caucus libéral, mais elle demeure quand même moins longue que celle du Nouveau parti démocratique (NPD) de l’Ontario. 

Un message pour les jeunes femmes ?

« Ça en vaut la peine. » Mme Wynne a transmis un message aux jeunes femmes et aux personnes noires, autochtones et de couleur qui songent à se lancer en politique.

« Assurez-vous de vous entourer d’une équipe, et vous pourrez affronter n’importe quoi. (...) Il y a une résurgence de la misogynie, et on sent que nous sommes dans une période sombre, mais c’est ce qui donne encore plus d’importance aux jeunes femmes et aux personnes de couleur de s’avancer et de prendre leur place. Trouvez un politicien, ils adorent parler. Demandez-leurs conseils. Vous changez la vie des gens, simplement en mettant votre nom à un bulletin de vote. »

Chahut durant l’hommage

Après avoir déclaré son respect pour Mme Wynne, M. Ford a poursuivi: « Contrairement à d’autres personnes qui peuvent être simplement des gens méchants à l’esprit sale, des gens vicieux, vicieux », a-t-il lancé, lançant au passage une flèche à certains membres du NPD, dont l’opposition aux commentaires de M. Ford était facilement audible en Chambre. 

« Kathleen n’a jamais été comme ça. Toujours là, très gentille, très polie, n’a jamais rien pris de personnel. »

La cheffe du NPD Andrea Horwath a tenté de justifier le comportement de ses députés, en mêlée de presse, en rappelant que M. Ford a déjà eu des propos « plutôt sales » en campagne électorale à l’endroit de Mme Wynne. 

« Ce qui m’a le plus frustrée, en fait, c’est que le premier ministre répète que Kathleen Wynne a marché dans ses souliers, mais c’est plutôt lui qui marche dans ses souliers, puisque c’est elle, la pionnière. (...) Notre équipe entière a le plus grand respect pour la première ministre et pour ses accomplissements personnels. »

Mme Wynne a ensuite réagi au chahut causé par le NPD durant les commentaires de M. Ford. « J’ai travaillé avec plusieurs néo-démocrates dans le passé, donc il y a des connexions, mais aussi de l’antipathie, et je pense que c’est dommage, durant un moment où quelqu’un tente d’être gracieux, que ça survienne. Mais c’est la nature de la bête. » 

« La pandémie a permis au premier ministre de diriger d’une autre façon, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de sous-courants. Aujourd’hui, il a dit de jolies choses à mon endroit, mais il a tiré sur Andrea Horwath. Je pense qu’il a saisi l’occasion d’être meilleur, mais il y a encore beaucoup de défis. »

En conférence de presse, M. Ford a aussi commenté la réaction du NPD durant la période de questions à Queen’s Park. « C’était complètement inapproprié. »

À ses dires, Mme Horwath aurait aussi ignoré Mme Wynne, en Chambre. « Qui fait ça? Une personne très méchante et malheureuse. »

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 octobre, 2020
  • Dernière mise à jour 20 octobre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article