Gilles Cormier dépose sa candidature comme conseiller général pour Beaubassin-est

Encouragé par le nouveau mode de gouvernance adopté par l’actuel conseil municipal de Beaubassin-est, Gilles Cormier pose sa candidature comme conseiller général en vue des élections municipales du 10 mai prochain.

____________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

«Je crois énormément dans le potentiel de Beaubassin-est, dit-il, et je suis convaincu que la nouvelle forme de gouvernance adoptée par le présent conseil va apporter un souffle d’harmonie et de collaboration dans les délibérations du prochain conseil, ceci au bénéfice de la grande population de notre belle communauté rurale.»

Le conseil municipal de la Communauté rurale Beaubassin-est a modifié la composition du conseil l’an dernier. Le conseil sera désormais composé d’un maire et de six conseillers/conseillères généraux élus par scrutin général. Jusqu’à présent, le conseil comptait neuf conseillers et conseillères élus dans les quartiers de la communauté..

Gilles Cormier terminera neuf années au sein du conseil d’éducation du District scolaire francophone Sud en juin prochain. «Je suis convaincu que mes expériences de vie professionnelle et personnelle seront un atout aux délibérations du conseil municipal et à la croissance positive de notre municipalité pour ce prochain mandat», avance-t-il.

Parmi ses priorités, il mentionne la relance économique post-pandémique pour tous les secteurs de l’économie de la région en travaillant avec les acteurs locaux et leurs représentants provinciaux et fédéraux.

Il aimerait aussi voir l’élaboration d’un plan touristique priorisant l’écotourisme, comme des sentiers pédestres, cyclables, de raquette et de ski de fond, afin de faire de la région une attraction quatre saisons pour la population locale et les gens de l’extérieur. Il veut travailler avec les associations locales de VTT et de motoneige afin de promouvoir la localité comme lieu de destination touristique.

«En collaboration avec le Groupe Vision H2O, j’aimerais, dit-il, développer un projet éducationnel, touristique et écologique dans le marais salé de Shemogue, faisant suite à l’acquisition d’une parcelle de terrain par Conservation de la nature Canada (CNC) en 2018.»

Il croit qu’il faut poursuivre l’étude socio-économique sur la possibilité d’un Centre régional multidisciplinaire et multigénérationnel qui pourrait devenir un modèle de coopération régionale pour le bien-être social et économique de leurs populations de tous âges. Cela devrait se faire,selon lui, avec la coopération des deux municipalités voisines de Shédiac et Cap-Pelé, ainsi que des localités non incorporées avoisinantes.

Pour le candidat Cormier, il faut continuer de protéger le style de vie rural axé sur la santé et le bien-être, tout en assurant une économie locale forte et prospère.

Finalement, il veut mettre tous les efforts possibles pour offrir les services nécessaires aux gens du troisième âge, incluant les services à domicile et des foyers de soins à court ainsi qu’à long terme.

Gilles Cormier ajoute que ses délibérations à la table du conseil seront toujours axées sur un développement durable qui protège l’environnement et qui offre à la population toutes les occasions possibles d’avancement économique et social dans tous les coins de la communauté rurale. «Peu importe de quelle région de la communauté, nous sommes tous à parts égales dans ce projet rassembleur qu’est Beaubassin-est», conclut-il.

Il encourage également toute personne passionnée et soucieuse du bon développement de la  communauté de bien vouloir considérer poser sa candidature au poste de conseiller et conseillère ou à celui de maire de la municipalité.

Gilles Cormier a siégé comme conseiller du quartier Saint-André-LeBlanc au conseil municipal de Beaubassin-est entre 2004 à 2016.

-30-

Photo : Gilles Cormier (courtoisie)

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 15 février, 2021
  • Dernière mise à jour 15 février, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article