Éducation: le gouvernement Ford «incapable» de gérer la pandémie

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Les principaux syndicats d’enseignement de l’Ontario jugent que le gouvernement de Doug Ford n’est pas en mesure de gérer la pandémie de COVID-19 et de faire des écoles des lieux sécuritaires pour les élèves et le personnel. 

Les présidences des syndicats ontariens représentant les travailleurs de l’éducation, un épidémiologiste et des groupes de parents ont tenu une conférence de presse, mercredi matin, pour faire part de leurs préoccupations face à la sécurité dans les écoles et au besoin de faire vacciner rapidement les travailleurs de l’éducation.

L’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) ainsi que les autres principaux syndicats d’enseignement de la province jugent que le gouvernement de Doug Ford n’a rien à gagner en s’entêtant de garder ouvertes les écoles situées dans les points chauds de la COVID-19. 

« En gardant ouvertes les écoles des zones les plus à risque pendant un reconfinement provincial, le gouvernement expose les élèves, les travailleuses et travailleurs en éducation et les communautés scolaires à un risque plus élevé de contamination. »

Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens

Manque de communications

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce se vante souvent d’avoir développé l’éducation en ligne dans la province, alors pourquoi ne l’utilise-t-il pas à bon escient maintenant, dans le contexte de la forte transmission de la COVID-19, demande le président de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario, Harvey Bischof.

Selon ce dernier, le gouvernement Ford fait preuve d’un manque absolu de communications, et il n’a pas consulté le milieu de l’éducation dans le cadre des nouvelles mesures de santé publique qu’il doit annoncer mercredi après-midi.

Rappelons que mardi, en conférence de presse, le premier ministre a fait savoir que de nouvelles mesures de santé publique seraient annoncées mercredi. «Nous allons avoir de nouvelles restrictions très, très rapidement», a-t-il lancé, sans donner plus de détails.

Vacciner les enseignants

L’épidémiologiste de l’Université de Toronto Colin Furness juge que les enseignants doivent être vaccinés en priorité, tout comme tous les travailleurs essentiels qui travaillent à l’intérieur et qui sont en contact constant avec le public. 

Ce spécialiste de la santé publique croit aussi que le gouvernement doit mettre en place un système de dépistage universel dans les écoles afin de déceler les infections plus rapidement et pour aider à prévenir et à contrôler la transmission du virus. 

La présidente de l’AEFO, Anne Vinet-Roy, soutient que le ministre Lecce et le premier ministre Ford «utilisent mal, et à leur avantage, les statistiques». 

Depuis plusieurs jours, MM. Lecce et Ford insistent sur le fait que les écoles sont sécuritaires en affirmant que la COVID-19 est absente chez 99% des élèves et du personnel des écoles de la province. «Le principe de “il n’y a pas de COVID-19 dans les écoles” c’est complètement faux. La réalité est toute autre», juge la présidente de l’AEFO.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 7 avril, 2021
  • Dernière mise à jour 7 avril, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article