Eco Vision Memramcook a de beaux projets en marche

Le Centre de travail et d’apprentissage pour adultes avec un handicap intellectuel, connu comme l’Atelier l’Artisan, a bien évolué au cours des dernières années. Ouvert en 1982, l’atelier de menuiserie aménagé dans une ancienne école est désormais fermé et l’on se dévoue maintenant au monde du recyclage. Tout comme le travail de recyclage qui se fait là, l’Atelier l’Artisan s’est recyclé avec un changement de nom et de mission. Eco Vision Memramcook est donc plus représentatif de qui ils sont et de ce qu’ils font.

_______________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

«Nous recyclons beaucoup de choses», explique la superviseure Alice Richard. «Nous acceptons les cannettes, les bouteilles, le verre (vitre), le carton, les contenants de jus en carton, le plastique, le papier, les dépliants et magazines, les boîtes de céréales, les piles, les objets électroniques, téléviseurs, ordinateurs, systèmes de son, etc.»

Les participants accueillent les clients, trient et classent les contenants recyclables et les autres objets reçus. On offre aussi le service de déchiquetage du papier à 3 $ la boîte et on vise  éventuellement d’avoir une machine qui permettrait de facturer au poids.

«Nous avons de beaux projets en marche, souligne Alice Richard. «Eco Vision Memramcook prévoit l’ouverture d’une friperie sur les lieux, bien entendu lorsque les consignes de la Santé publique le permettront.» Il reste encore à recevoir quelques permis nécessaires avant l’ouverture. On accepte donc les vêtements usagés ainsi que tous les objets de maison qu’on pourra y vendre comme la vaisselle, literie, livres, décorations, etc.

Ce sera un magasin de seconde main, comme on en retrouve dans d’autres régions. Les participants et participantes au programme recevront la formation nécessaire en fonction de leurs forces. Ils vont travailler au magasin et seront payés. «C’est un projet excitant, dit-elle, car on reste dans le local qu’ils connaissent, ça améliore leur qualité de vie et ça crée des emplois.» Les participants continuent de travailler au développement de leurs habiletés sociales et manuelles.

Un projet qui tient également à cœur aux responsables est le recyclage des sacs de lait. Depuis avril 2019, ils en font des matelas pour les sans-abri.

Comme beaucoup d’organismes, Eco Vision Memramcook a eu une année mouvementée à cause de la pandémie. Le centre a été fermé plusieurs mois au printemps ainsi qu’en phase rouge. De plus, à cause de la COVID-19, tous les 20 participant.e.s ne peuvent être sur place en même temps, seulement 12 à la fois, et les visiteurs sont interdits d’accès. «Nous devions avoir de nouveaux participants, ajoute Madame Richard, mais certains attendent que ça revienne à la normale pour commencer.»

Un projet de construction de logements pour les participants est dans les étapes préliminaires. «Le but est de bâtir des logements pour les gens qui fréquentent l’atelier», ajoute-t-elle.  À Memramcook il n'y a pas de logement convenable pour eux et la plupart demeurent avec leurs parents. Elle ajoute qu’ils ont le droit à leur autonomie et de vivre près de chez eux. Il y aura des gens pour les aider et une salle commune pour les repas et pour socialiser. On ne sait pas encore l’endroit où ces logements pourraient être construits, mais on aimerait que ce soit au cœur de la communauté, là où les gens peuvent les voir.

«Nos participants et participantes viennent de Memramcook, ils appartiennent à Memramcook et ils ont le droit de vivre l'expérience d'avoir leur propre chez-eux. On est certain que plusieurs participant.e.s vont prendre avantage de ces appartements. Nous avons le vent dans les voiles», conclut Madame Richard.

Situé au 280, chemin Old Shediac, à Memramcook, l’organisme à but non lucratif est ouvert, en temps de pandémie, du lundi au vendredi de 9 h à 15 h, et fermé de 11 h 45 à 12 h 45. On peut y apporter les objets qu’on veut donner. Si les gens apportent des choses après les heures d’ouverture, on peut les laisser au centre de remboursement ou dans les boîtes de recyclage près des deux édifices.

En 2018, le cinéaste Daniel Léger a réalisé un documentaire sur l’atelier pour l’Office national du film et il est possible de le visionner en ligne. Eco Vision Memramcook a également une page Facebook; un nouveau site Internet sera bientôt en ligne.

-30-

Photo :

Logo : Nouveau logo d’Eco Vision Memramcook

Recyclage : Eco Vision Memramcook s’adonne maintenant au recyclage de plusieurs produits, dont les piles électriques. On reconnaît, de gauche à droite : Alex Richard, Jean Landry et Daniel Léger. (Courtoisie)

Sacs de lait :La population est invitée à recycler les sacs de lait, car la production de matelas pour les sans-abri se poursuit. (Courtoisie)

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 22 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 22 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article