Du nouveau pour la communauté LGBTQ2S d’Iqaluit

Depuis peu, la communauté LGBTQ2S d’Iqaluit bénéficie d’une plus grande accessibilité à des services conçus pour soutenir sa réalité avec la mise en place de l’organisme Positive Space Nunavut.
_______
Karine Lavoie
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Ce projet s’inscrit dans une volonté du gouvernement fédéral d’appuyer davantage les personnes LGBTQ2S et de bâtir une société où tout le monde bénéficie de droits égaux et a la possibilité d’être pleinement et authentiquement soi-même.

Positive Space Nunavut se retrouve parmi les 76 projets communautaires LGBTQ2S à avoir été récemment sélectionnés à travers le pays pour recevoir une aide fédérale de 100 000 $ par l’entremise du Fonds de développement des capacités communautaires. « [Ce dernier] permet de favoriser l’équité pour les personnes LGBTQ2S en aidant le réseau d’organismes du pays à concevoir de nouveaux outils, à rehausser la collaboration et à renforcer le développement des organismes à l’échelle locale », déclare par voie de communiqué Bardish Chagger, ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse.

Une source de financement essentielle

La présidente de Positive Space Nunavut, Bibi Bilodeau, rapporte que cet argent servira à développer des ressources éducatives spécifiques aux Inuits, à recueillir des connaissances communautaires et à organiser des événements pour la communauté LGBTQ2S. La création d’un centre physique pour accueillir les jeunes de la communauté est également envisagée.

Bien qu’elle se rende pour le moment elle-même dans les écoles locales pour donner des ateliers sur le genre et la diversité sexuelle, Bilodeau souhaiterait que l’organisme puisse embaucher des membres de la communauté pour effectuer ce travail de formation et affirme que cela créerait par le fait même de très bons emplois pour les Inuits.

La Ville d’Iqaluit a également accordé une subvention à Positive Space Nunavut en septembre 2020 via le Community Wellness Funding en plus d’approuver à l’unanimité la création d’une peinture arc-en-ciel entre l’école secondaire Inuksuk et le Collège de l’Arctique.

La municipalité se dit favorable à la création de ressources pour la communauté LGBTQ+ : « La Ville d’Iqaluit soutient et valorise le travail accompli par les organisations pour créer un espace et défendre la diversité et le bien-être des membres de notre communauté. Nous sommes reconnaissants pour Positive Space Nunavut et son travail significatif qui améliorera la vie de nombreux Iqalummiut », exprime la Ville d’Iqaluit dans une déclaration officielle.

Le gouvernement territorial n’a pas été impliqué dans la mise en place de cet organisme : « Bien que notre ministère n’ait pas participé à cette initiative, en tant que ministre responsable de la Loi sur les droits de la personne, je suis heureux de voir des fonds destinés à créer des espaces sûrs pour les personnes LGBTQ2S au Nunavut », affirme George Hickes, ministre des Finances en partageant un message du gouvernement du Nunavut concernant ce projet.

Vers une reconnaissance grandissante

Le travail pour la pleine reconnaissance des droits de la communauté LGBTQ2S est constant et certains changements permettant une meilleure inclusion demeurent récents au Nunavut. « Le ministère de la Justice et moi-même avons été de grands supporteurs de cette communauté, y compris des mises à jour de la Loi sur les droits de la personne en 2018 pour inclure l’identité de genre et l’expression de genre comme motifs de discrimination interdits au Nunavut », atteste le ministre Hickes.

Le 24 juin 2020, le conseil municipal d’Iqaluit a aussi adopté de façon unanime une motion visant à hisser le drapeau de la fierté devant l’Hôtel de ville pour une semaine à compter de cette date, et ce, annuellement.

« La levée du drapeau de la fierté, ou du drapeau arc-en-ciel, rassemble les Iqalummiut pour célébrer l’inclusivité et est un symbole de la fierté lesbienne, gay, bisexuelle, trans et queer et des mouvements sociaux LGBTQ2S », peut-on lire sur un message d’intérêt public de la Ville d’Iqaluit.

Sur Facebook, le groupe Iqaluit Pride permet aux membres de la communauté LGBTQ2S d’échanger entre eux ou encore d’obtenir du soutien.

-30-

Photo
Crédit : Kelly Parker sur Flickr
Légende
La Ville d’Iqaluit a hissé le drapeau de la fierté pour la première fois en 2014.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 4 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 4 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article