Des temps difficiles pour les artistes au Nunavut

Les artistes de la scène nunavoise innovent afin de rejoindre leur public pendant le confinement.
________
Alexandre Michaud
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Reconnu pour ses journées de 24 heures de soleil, le mois de juin est l’occasion parfaite pour célébrer l’art au Nunavut. Le Festival d’arts Alianait, qui a lieu tous les ans au printemps à Iqaluit, profite annuellement de ces longues journées pour mettre en valeur des artistes inuits du Nunavut et des autres régions circumpolaires.

Comme bien d’autres événements, le Festival a malheureusement dû être annulé pour son édition de 2020 en raison de la pandémie actuelle, enlevant ainsi à de nombreux artistes l’occasion de partager leur art à la communauté.

« Les artistes sont déçus, mais ils comprennent aussi », explique Victoria Perron, Directrice générale du Festival, en abordant la réaction de la communauté face à l’annulation de l’évènement. « Ils savent que c’est une décision qui n’a pas été prise facilement, et ils nous soutiennent. »

Pour les artistes de performance reposant sur des contrats de spectacles dont la plupart ont lieu en été, ils doivent faire face à une dure réalité où les rassemblements sont interdits pour le moment. « C’est sans précédent », explique Perron, en faisant allusion à l’équilibre de vie professionnelle et vie personnelle des artistes. « C’est difficile pour eux », ajoute-t-elle. « [En tant qu’artiste,] tu perds tes contrats, tu n’as plus d’argent. Mais c’est le choc aussi. C’est très dur pour la santé mentale. »

Faire du mieux avec ce qu’on a

Seulement quelques jours après l’annonce des mesures de confinement au Nunavut, l’équipe d’Alianait lançait sa programmation « Social…but distant », une série de concerts hebdomadaires en Facebook Live, tous les vendredis à 19 h. Celle-ci met en vedette des musiciens et chanteurs du Nunavut. Agaaqtoq, Lazarus Qattalik, Josh Q ou encore Aasiva font partie des musiciens ayant déjà joué en direct.

« Ce sont des artistes dont les concerts sont leur première source de revenus. Et c’est important que l’on continue de leur donner du travail si on peut », explique la directrice. Les artistes s’adaptent et utilisent aussi ce temps pour développer leurs compétences musicales, écrire de nouvelles chansons, ou donner des ateliers en ligne.

Pour soutenir ces artistes en difficulté, les gens peuvent « regarder et partager les vidéos des artistes, acheter leurs albums et les produits dérivés, ou faire un don à l’organisme Qaggiavuut Nunavut Performing Arts pour leur fonds d’urgence pour les artistes », conclut Perron.

Cette dernière fait également appel à tous musiciens, chanteurs ou autres artistes de la scène de prendre contact avec elle (info@alianait.ca) s’ils veulent participer à cette initiative. « En ce moment, la mission est de garder le Nunavut en santé à travers les arts. »

-30-

Des photos sont disponibles sur demande : ijlterritoires@apf.ca

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 21 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 21 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article