Des ressources pédagogiques pour tous… ou presque

Le ministère de l’Éducation du gouvernement du Nunavut a créé Angirrami Ilinniarniq, un site visant à fournir aux parents et élèves nunavois un accès vers des ressources pédagogiques et des outils permettant de gérer le stress et la santé mentale pendant le confinement.
_______
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Poursuivre l’apprentissage pour les enfants durant la pandémie est devenu une priorité pour l’ensemble des gouvernements. Le ministère de l’Éducation du gouvernement du Nunavut (GN) a innové en lançant sa propre plateforme d’aide à l’apprentissage à la maison pour poursuivre le programme d’enseignement des élèves nunavois. « Ce site web offre un accès gratuit à certaines des mêmes ressources pédagogiques utilisées dans nos écoles », explique David Joanasie, ministre de l’Éducation du Nunavut.

La plateforme est divisée en trois catégories afin de répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs : des ressources grand public ciblant les familles, les enseignants et des ressources tirés des contenus utilisés par le personnel éducatif dans les écoles, celui-ci classé selon le niveau des élèves. Le matériel est voué à « soutenir les familles, fournir des conseils pour l'apprentissage à la maison, l'alphabétisation et la gestion du stress », assure le ministre Joanasie.

Depuis le 27 avril, une nouvelle fonctionnalité a été ajoutée pour les enseignants. Ils pourront avoir accès à une trousse d’activités éducatives complète. Parmi elles, « du matériel d’alphabétisation, de numératie, de santé et de bien-être, des livres, des idées d'activités, des feuilles de travail pour l'orthographe, l'écriture et les mathématiques et des suggestions d'activités physiques », détaille le ministre.

À ces différents contenus s’ajoutent des applications disponibles sur Android et iOS et téléchargeables sur Google Play et/ou App Store. Uqausiit Pinnguarutiit et Titirariuqsauti proposent des activités ludiques pour développer et consolider l’apprentissage de la langue inuktitut. Le ministre annonce qu’une troisième application, Qimirrunaut, est en cours de développement, elle prendra la forme d’une bibliothèque de livres électroniques en inuktitut.

Garantir la disponibilité des contenus en inuktitut et en anglais, mais pas en français

La plateforme Angirrami Ilinniarniq offre des ressources d’apprentissage centrées sur l'inuktitut. Le ministre Joanasie précise d’ailleurs que « la priorité était de fournir initialement l'accès aux ressources en ligne en inuktitut, suivi de l'anglais et du français ».

L’une des raisons principales était de garantir que « les élèves aient accès à du matériel d'apprentissage en langue inuite pour soutenir la rétention, la maîtrise et la revitalisation ainsi qu'à du matériel d'apprentissage dans d'autres langues axées sur le Nord ».

Bien que la plateforme ait été traduite en anglais, la traduction en français, quant à elle, tarde à arriver. Une indisponibilité déplorée au sein de la communauté francophone du Nunavut : « on nous l’explique un peu mal. Je ne vois pas ce qui peut prendre plus de temps qu’une traduction dans une autre langue, c’est dommage », regrette Mylène Chartrand, présidente de l’Association des francophones du Nunavut.

Un élément de réponse a été apporté par la Division de l’éducation en français au ministère de l'Éducation du GN, qui affirme que « les ressources en français du ministère seront bientôt ajoutées au site web », sans se prononcer toutefois sur une date officielle. Le site web a été lancé il y a plus de trois semaines.

-30-

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 4 mai, 2020
  • Dernière mise à jour 4 mai, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article