Des conseils juridiques pour aider les victimes de violence

Un nouveau programme de conseils juridiques a été créé par le gouvernement du Yukon pour venir en aide aux victimes de violence domestique et d’agressions sexuelles.
_______
Julie Gillet
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Agnès a 43 ans. Après des années de silence, elle a décidé d’entamer une procédure de divorce avec son partenaire violent. Malheureusement, elle ne sait pas à qui s’adresser et craint de perdre la garde de ses enfants si elle quitte le domicile conjugal. Il y a quelques années, Alex s’est fait agresser sexuellement. Il a toujours eu honte d’en parler, mais aujourd’hui il veut agir pour éviter que son agresseur s’en prenne à d’autres. Il ne sait pas comment faire et aimerait savoir ce qui l’attend s’il décide de porter plainte.

Ces deux exemples – fictifs – brossent les grandes lignes des services offerts par le nouveau programme de conseils juridiques indépendant mis en place par le gouvernement du Yukon. « C’est un programme qui propose des conseils juridiques aux victimes de violences conjugales et d’agressions sexuelles », explique Genevieve Camire, intervenante bilingue à l’unité des services aux victimes. « Les conseils sont donnés par des professionnels, des avocats spécialement formés pour écouter et accompagner les victimes. Plusieurs membres de l’équipe sont francophones. Les victimes ont droit à une consultation juridique de deux à quatre heures. Tout est confidentiel, bien sûr. »

Un service gratuit qui s’adresse à tous les Yukonnais

Le service est gratuit et s’adresse à tous les Yukonnais, peu importe leur genre et leur âge. Seule condition : les victimes doivent résider au Yukon ou avoir subi les actes de violence au Yukon. « Les actes ne doivent pas forcément être récents », précise Genevieve Camire. « Cela peut remonter à des faits plus anciens. Et il n’est pas nécessaire que ces faits aient été signalés à la police. L’objectif ici est de permettre aux victimes de se sentir en sécurité, accompagnées dans leurs démarches. De les aider à choisir si elles veulent porter plainte ou non. De leur présenter toutes les options possibles. »

Elle ajoute : « C’est aussi l’occasion de fournir une opportunité aux membres des professions juridiques du Yukon d’en apprendre davantage sur les façons d’aider les gens ayant vécu des traumatismes et sur comment avoir une approche centrée sur la victime. » Le programme est un projet-pilote qui s’appuie sur des initiatives similaires menées dans d’autres juridictions (en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador, notamment). Il s’agit d’un programme qui a déjà fait ses preuves. Il entend répondre aux besoins réels des victimes. Le projet sera évalué au cours de l’année afin d’être amélioré si nécessaire.

Nouvelle équipe d’intervention en cas d’agression sexuelle

Le programme se veut complémentaire aux services proposés par la nouvelle équipe d’intervention en cas d’agression sexuelle, mise en place en mars dernier. Des services qui comprennent, entre autres, une ligne d’écoute confidentielle et l’appui d’une équipe de médecins spécialement formés pour intervenir auprès des victimes d’agression sexuelle.

Pour obtenir les services du programme de conseils juridiques, contactez les services aux victimes au 867-667-8500 ou écrivez à victim.services@gov.yk.ca. Pour joindre l’équipe d’intervention en cas d’agression sexuelle, composez le 1-844-967-7275. Vous pouvez également visiter www.sartyukon.ca. Des services en français sont offerts sur demande.

-30-

Photo 1
Crédit : Lisa Fotios sur Pexels
Légende : Le nouveau programme de conseils juridiques indépendant permet aux victimes de violences domestiques et d’agressions sexuelles de recevoir, gratuitement, des renseignements ou des consultations juridiques.

Photo 2 et 3
Crédit : Julie Gillet
Légende : Les victimes de violences domestiques et d’agressions sexuelles peuvent désormais bénéficier de conseils juridiques gratuits.

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 18 juin, 2020
  • Dernière mise à jour 19 juin, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article