De propriétaire, la Coop/IGA de Shédiac devient locataire

Réunis à l'occasion de la 75e assemblée générale annuelle, les membres de la Coopérative/IGA de Shédiac ont entériné l’offre de Sobeys d’acheter toutes leurs immobilisations pour 3,48 millions $. La coopérative sera le locataire exclusif du magasin d’alimentation, de la pharmacie et du poste d’essence, et continuera d'en être le gestionnaire.

________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Sobeys s’engage également à apporter des rénovations de l’ordre de trois millions de dollars au magasin et à lui rembourser toutes les dépenses de location et autres ristournes pour la somme de 650 000 $ par an, et ce pour dix ans.

«Le conseil d’administration recommande d’aller de l’avant avec cette offre», a souligné le président Georges Léger. «C’est la meilleure façon de protéger l’entreprise, la situation du personnel et l’option pour les clients et les membres d’appuyer leur coop et la Fondation Johns Lyons.»

La coop essuie des pertes depuis cinq ans et se dirigeait vers un mur. Les ventes hebdomadaires se chiffraient à 225 000 $, ce qui était insuffisant pour couvrir les dépenses. L'objectif maintenant est d'atteindre des ventes de 300 000 $ par semaine et de procéder à une réorganisation. Mais compte tenu de la situation précaire et d’une dette à court terme de 1 700 000 $, aucune des institutions financières approchées n'a consenti à un financement.

En présentant son rapport pour l’année 2019, le président Georges Léger a indiqué qu’il y avait trois alternatives à considérer, considérant la situation financière intenable. Le conseil n’était pas intéressé au statu quo.

La première option était d'abandonner et vendre les actifs, mais cela n'aura pas suffi à assumer leurs obligations financières envers les créanciers, les parts aux membres, le fonds de pension, etc. Le conseil n’appuyait pas cette option non plus.

La deuxième option était le refinancement, mais c’était impossible en raison de la situation financière de la coop. Finalement, il y avait la faillite de l’entreprise; les créanciers auraient alors acquis la majorité des actifs.

«Les finances sont un défi pour l’entreprise, a ajouté M. Léger. Les résultats financiers de la dernière année démontrent une perte nette de 577 359 $. La marge de crédit de 500 000  $ est utilisée au complet et le retard dans les paiements à IGA/Sobeys s’élevait à 1 200 000 $, en date d’octobre 2020.»  Le chiffre d’affaires a continué à diminuer en 2019 et le départ du magasin d’Alcool NB a représenté une diminution des ventes de 10 %. La concurrence est forte dans la région. Le nouveau Costco de Moncton et son poste d’essence ont aussi contribué à la diminution des ventes d’épicerie et d’essence.

«L’année 2020 s’annonce meilleure», rassure Mario Cormier, directeur général de la Coop. «Le magasinage en ligne, instauré au début de la pandémie de COVID-19, est un succès jusqu'ici. On prévoit une augmentation des ventes de 15 % pour l’année 2020-2021 et on veut contrôler encore plus les dépenses.» Il ajoute que certaines dépenses comme les salaires et les bénéfices du personnel restent les mêmes. Le vieil équipement nécessite souvent des réparations. Au cours de l’année, les coûts des réparations aux bâtiments se sont élevées à 9 000 $ et ceux pour l’équipement, 18 000 $. La tempête Dorian de l'automne 2019 a causé des pertes non assurables de 71 000 $.

L’entente de bail et du projet de rénovation en date du 10 novembre 2020 annulera ceux du 23 avril 2019 et du 26 mai 2015. Les rénovations intérieures et extérieures devraient être faites d’ici l’automne 2021.

Monsieur Cormier souligne que Sobeys possède l’expertise pour promouvoir les édifices et les terrains vacants et ainsi attirer ainsi quelque chose de nouveau dans ces locaux.

La réunion couvrait la période de 52 semaines qui se terminait le 26 janvier 2020. L'AGA avait été retardée en raison de la pandémie. La Coop compte 5 000 membres actifs sur 12 000 membres et 75 employés, dont 49 à temps partiel.  On a félicité les employés qui ont dû accepter de nouvelles tâches à cause de la pandémie.

Grâce à la loterie 50/50, la Fondation John Lyons a ramassé 4 900 000 $ depuis les débuts en 2009 jusqu’en septembre 2020; et la moitié 2 450 000 $ est allée en généreux dons à plus de 370 organismes de la communauté. L’autre partie est allée aux gagnant.e.s qui reçoivent entre 3 000 $ et 4000 $ chaque semaine. La Fondation a comme priorité les initiatives des secteurs humanitaires, la santé, la culture, l'éducation, les sports et loisirs, ainsi que l'environnement. On met l'accent sur ce qui concerne les jeunes et les plus vulnérables de la communauté.

Grâce au programme «Coopérons pour sauver l’environnement», le magasin a mis fin à l’utilisation de sacs en plastique pour les remplacer par des sacs réutilisables et en papier.

Des modifications aux règlements administratifs ont aussi été adoptées, afin de se conformer à la nouvelle loi provinciale des coopératives. Dorénavant, les réunions et les assemblées extraordinaires pourront être tenues de façon virtuelle.

Dans son rapport, le directeur général Mario Cormier a souligné les années de services de plusieurs employé.e.s qui ont pris leur retraite : Raymond LeBlanc, 50 ans; Ginette Goguen 44 ans; Suzanne Cormier, 33 ans; Laurie LeBlanc, 21 ans; Germaine LeBlanc, 15 ans et Roger Léger 8 ans.

Le conseil d’administration est formé de Georges Léger, Jacques Legendre, Noëlla Cormier, Yolande Boucher, Charles Lirette, Neville Sloan et Anthony Azard.

Photo :

Georges Léger, président du conseil d’administration (courtoisie)

Coop/IGA de Shédiac

Poste d’essence. (Photos : Archives)

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 23 novembre, 2020
  • Dernière mise à jour 23 novembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article