Dans l'arène: Stephen Lecce se fait des amis grâce au piano

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Se faire des amis, et pas grâce à ses politiques

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce ne quitte pas l’Assemblée législative immédiatement après une longue journée de travail.

Souvent, il y reste pour s’exercer au piano à la disposition du public dans le lobby, dans l’aile Est de l’établissement, près des escaliers. 

Selon une source sûre de son bureau, M. Lecce aurait appris à connaître plusieurs membres de l’opposition, des gens «qui n’aiment peut-être pas ses politiques, mais qui apprécient sa musique». 

Les arcs-en-ciel nouveau genre

Plutôt que d’afficher le classique arc-en-ciel dans la fenêtre de son bureau de députée à Queen’s Park, la progressiste-conservatrice Goldie Ghamari a choisi de lancer un message clair à l’un de ses collègues qui organise depuis plusieurs mois des manifestations anti-masque, le député indépendant Randy Hillier.

Elle a récemment collé à sa fenêtre, lettre par lettre, les mots «Pandemic isn’t over just because you’re over it!!!», ce qui signifie «la pandémie n’est pas terminée simplement parce que vous en avez assez».

Ce message, plus accusateur que celui d’encouragement qu’implorent les dessins d’arcs-en-ciel, la députée l’a aussi traduit dans une vidéo TikTok.

Dans la vidéo, on aperçoit le député, devant Queen’s Park, participant à une manifestation anti-confinement de la COVID-19. D’où il est, M. Hillier peut voir clairement le message inscrit dans la fenêtre de Mme Ghamari. 

À la toute fin de la vidéo, la députée a pris soin de coller un emoji de masque au visage de son collègue Hillier, qui ne le porte habituellement jamais dans les couloirs de l’Assemblée législative. 

C’est une blague? 

«Monsieur le Président, les théâtres quotidiens du premier ministre ressemblent beaucoup à un feuilleton bon marché vendant du drame et de la peur.»

C’est nulle autre que le député indépendant Randy Hillier, qui se questionne depuis plusieurs mois sur la sévérité de la pandémie de COVID-19 et qui s’oppose aux mesures sanitaires imposées par la province pour protéger la population contre le virus, qui a posé cette question au gouvernement Ford, en Chambre cette semaine. 

Comme il l’a fait plusieurs fois déjà, Randy Hillier a aussi comparé la COVID-19 à la grippe. 

«You must be joking. You MUST be joking», de répondre la ministre de la Santé Christine Elliott, qui est convaincue que le député Hillier se fout de sa tête.

C’est à se demander si la ministre Elliott a eu la même réaction lorsque sa collègue, la ministre des Soins de longue durée Merrilee Fullerton, a elle aussi comparé le coronavirus à une «mauvaise année de la grippe». 

Fordisme de la semaine

«Je ne crois pas au fait de changer de partenaire au beau milieu de la danse… Surtout quand ton partenaire est un danseur aussi incroyable.»

Doug Ford était aux prises avec une décision importante, cette semaine: le prolongement du contrat du médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams. 

Ce dernier devait prendre sa retraite en février 2021, mais le gouvernement Ford a décidé de prolonger son contrat jusqu’en septembre 2021. 

Les partis d’opposition n’ont pas du tout aimé que le gouvernement progressiste-conservateur ne les ait pas consultés pour cette décision.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 28 novembre, 2020
  • Dernière mise à jour 27 novembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article