Dans l’arène du 31 octobre

Émilie Pelletier

epelletier@ledroit.com

Initiative de journalisme local

Queen’s Park

TORONTO — C’est l’Halloween, et à défaut de pouvoir participer à la traditionnelle cueillette des friandises, le premier ministre Doug Ford s’est permis de montrer aux Ontariens comment passer leur soirée. 

Dans une vidéo de deux minutes où il fait la fête à une citrouille, M. Ford raconte qu’il s’amusait souvent, dans sa jeunesse, à prendre part à des concours de sculpture de citrouilles avec son frère, Rob. « Je finissais toujours par l’aider, mon petit frère. »

« Bing bang boom », dit-il en terminant et en montrant fièrement le résultat final. 

Si Doug était meilleur que son petit frère dans l’art de la sculpture de citrouilles, on se demande à quoi pouvaient bien ressembler celles de Rob…

Doug Ford : un gorille ou un singe-écureuil ?

Les Ontariens qui ne respectent pas les règles sanitaires courent le risque de s’exposer à de fortes amendes. 

Doug Ford l’a répété et martelé durant la pandémie : les contrevenants et les récalcitrants aux mesures sanitaires de la province sont des « yahoos », « je serai sur leur cas comme un gorille de 

800 livres ». 

Mais quand il s’agit d’un membre de son propre parti, M. Ford devient-il un Saïmiri (singe-écureuil) de 250 grammes ? 

« Hé, les gars, tout le monde fait des erreurs ! », a lancé le premier ministre en défendant l’adjoint parlementaire au ministre de l’Éducation Sam Oosterhoff, qui a fait l’objet de fortes critiques cette semaine après avoir posé pour une photo rassemblant une quarantaine de personnes qui ne portaient pas le masque. 

Plutôt que d’annoncer la démission de M. Oosterhoff, comme l’ont demandé les partis d’opposition, le premier ministre a souligné sa confiance inébranlable envers le député progressiste-conservateur, qui s’est excusé pour cette transgression. « Je lui pardonne. »

Betteraves ou crème glacée : tout un débat

Que choisiriez-vous entre ces quatre collations : de la crème glacée à la vanille, de la crème glacée au chocolat, de la crème glacée au caramel ou... des betteraves ?  

La députée libérale Mitzie Hunter a présenté ces différents choix de collation en Chambre, cette semaine, pour expliquer la différence entre le mode de scrutin préférentiel et le mode de scrutin proportionnel uninominal

« Betteraves ! », a lancé la députée néo-démocrate de Waterloo, Catherine Fife, qui a ensuite fait l’objet de subtiles moqueries de la part de ses collègues. 

Avant de poser sa question, un peu plus sérieuse que cette discussion, l’ex-chef libéral John Fraser est venu à la défense de Mme Fife : « Je ne sais pas ce que vous avez tous contre les betteraves, mais je suis avec la députée de Waterloo là-dessus ! »

Qui aurait cru que de choisir les betteraves plutôt que la crème glacée ferait l’objet d’un tel débat ? 

Fordisme de la semaine 

« Si nous n’avions pas autant de retard sur les IRM (imagerie par résonance magnétique), je vous enverrais pour une IRM pour faire scanner votre cerveau. » 

— Doug Ford, le 21 septembre dernier

Le premier ministre réagissait au rassemblement qui avait eu lieu dans le stationnement d’un centre commercial de Hamilton. Plus de 500 véhicules et encore plus de participants y étaient pour prendre part à un événement illégal de courses de rues.

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 31 octobre, 2020
  • Dernière mise à jour 30 octobre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article