COVID-19: Un premier travailleur de la santé perd la vie en Ontario

Émilie Pelletier – Initiative de journalisme local – Le Droit

TORONTO - Un travailleur de la santé de l’hôpital civic de Brampton, en Ontario, a perdu la vie après avoir contracté le coronavirus. 

Il s’agit du premier décès d’un travailleur de la santé causé par la COVID-19 en Ontario. 

Le système de santé William Osler en a fait l’annonce, jeudi après-midi. «Le travailleur de la santé, un associé de longue date des services environnementaux de l’hôpital civic de Brampton d’Osler, était soigné dans l’unité des soins intensifs de l’hôpital civic de Brampton. Toute notre organisation est dévastée par cette nouvelle, et nos pensées et nos prières accompagnent la famille en cette période difficile.»

Lors de la mise à jour quotidienne à Queen’s Park, les autorités de la santé publique ont déclaré que la province a enregistré 622 cas de coronavirus chez des travailleurs de la santé depuis le début de la crise.

Progression des cas

Par ailleurs, la province a enregistré 483 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, portant le total du nombre de cas à 5759.  Au total, 200 personnes sont décédées, selon les données présentées sur le site Internet du coronavirus en Ontario. On dénombre 2305 personnes qui sont considérées comme étant guéries de la maladie infectieuse. On compte aussi 632 hospitalisations en province. De ce nombre, 246 patients sont aux soins intensifs, et 195 d’entre eux sont sous ventilation. On dénombre maintenant 69 éclosions dans des résidences pour personnes âgées. Ces éclosions ont engendré la mort de 88 personnes, dont certaines ont été confirmés en laboratoires et d’autres, non.Au cours des 24 dernières heures, plus de 5000 tests on été effectués en province, mais ce nombre reste bien loin du 13 000 demandé par le premier ministre Doug Ford, mercredi. La santé publique a donné la directive que la priorité quant aux tests ira aux résidences pour aînés, qui sont les plus vulnérables au virus, aux travailleurs de première ligne ainsi qu’aux régions rurales et celles où sont situées les communautés autochtones. 

Un comité pour l’après-pandémie

Le premier ministre Doug Ford a annoncé, jeudi après-midi, la mise sur pied d’un comité pour relancer l’économie, une fois la pandémie de COVID-19 terminée. 

Depuis le début de la crise de la COVID-19, plus de 400 000 Ontariens ont perdu leur emploi, phénomène difficile à avaler pour le premier ministre progressiste-conservateur. «Ça me brise le coeur, ça me tient éveillé la nuit», s’est-il désolé durant sa conférence de presse quotidienne à Queen’s Park.

C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’instaurer le comité ontarien de l’emploi et de la relance, a expliqué M. Ford. Le groupe de travail sera composé d’une douzaine de ministres liés à l’emploi et au développement économique. 

Les membres du gouvernement qui siégeront à cette table consulteront des intervenants de plusieurs milieux pour évaluer l’impact de la COVID-19 sur l’économie de la province et pour élaborer un plan pour l’avenir.

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 9 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 9 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article