COVID-19: un nombre record de décès dans la deuxième vague en Ontario

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

La santé publique de l’Ontario déplore mercredi que la COVID-19 a fait 16 nouvelles victimes en province, le plus haut nombre de décès en une journée au cours de la deuxième vague de la pandémie.

En Ontario, 3 182 personnes atteintes du coronavirus ont perdu la vie, dont 2 035 résidents de foyers de soins de longue durée et huit employés de ces établissements. 

La province fait état de 987 nouvelles infections au virus, poussant la moyenne sur sept jours à un peu plus de 972, la plus élevée jusqu’à présent. Cette moyenne aide à brosser un tableau plus clair des tendances à long terme du nombre quotidien de cas que les comparaisons quotidiennes. 

La Ville de Toronto rapporte 319 nouveaux cas. Dans la région de Peel, 299 personnes ont reçu un diagnostic positif au coronavirus, et dans la région de York, 85. 

Avec 48 nouvelles infections, Ottawa ne fait pas partie des régions où l’on compte le plus grand nombre de cas de COVID-19. 

En tout, l’Ontario a enregistré 79 692 cas de COVID-19. 

Mardi, 367 personnes étaient hospitalisées, ce qui représente dix hospitalisations de plus que la veille. 

Parmi ces patients, 75 étaient aux soins intensifs, dont 44 sous respirateur. 

En province, on compte 945 nouvelles personnes s’étant remises du virus. 

Mercredi, 85,6 % des personnes ayant contracté la COVID-19 étaient considérées comme étant guéries. 

De nouveaux fonds pour l’accès à Internet

Le premier ministre Doug Ford a consacré sa conférence de presse quotidienne  de mercredi pour annoncer un investissement de 680 millions $ pour « élargir et améliorer » l’accès au réseau cellulaire et à Internet dans les régions rurales de la province. 

Plus de 1,4 million d’Ontariens n’ont pas accès aux services à large bande ou au réseau cellulaire et jusqu’à 12% des ménages de la province, notamment dans les régions rurales et du Nord, n’ont pas accès à ces services ou n’y ont qu’un accès limité, selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). 

Même s’il est bien connu que les régions du Nord et de l’Est de l’Ontario réclament ce genre d’investissements depuis plusieurs années, la ministre de l’Infrastructure Laurie Scott n’a pas précisé quelle région serait particulièrement visée par cette annonce. 

Le gouvernement Ford a annoncé près d’un milliard de dollars sur six ans pour ce genre d’infrastructures depuis le début de l’été.

Plus de détails seront inclus dans le budget de la province, qui doit être dévoilé jeudi. Le ministre des Finances Rod Phillips a réitéré mercredi que les Ontariens et les entreprises de la province ne verront pas leurs impôts augmenter, malgré les ravages économiques de la pandémie.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 4 novembre, 2020
  • Dernière mise à jour 4 novembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article