COVID-19: l’Ontario se prépare à une fin graduelle du confinement

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Le gouvernement Ford a modifié les mesures sanitaires pour chaque code de couleur de son cadre d’intervention pour la COVID-19 afin de préparer le retour éventuel des différentes régions aux fameuses zones grises, rouges, oranges, jaunes et vertes. 

La province a annoncé que l’ordre de rester à la maison sera levé, à compter de mercredi, pour les régions sanitaires de Hastings et Prince Edward, de Kingston, Frontenac, Lennox et Addington, ainsi que du comté de Renfrew.

Ces trois régions se verront de retour en zone verte.

«Nous apercevons des rayons de soleil à travers les nuages», a noté Doug Ford durant sa conférence de presse, lundi. 

Inquiétude

Heureux de voir les cas de COVID-19 diminuer, le premier ministre demeure inquiet face aux infections aux nouveaux variants du virus, qui s’accumulent en Ontario. 

« Nous ne pouvons retourner à la normale, mais nous pouvons entamer notre transition vers la fin du confinement à l’échelle provinciale. »

Doug Ford

Or, l’ordre de rester à la maison demeure en vigueur pour le reste de l’Ontario, et le sera jusqu’au 16 février, sauf pour les régions de Toronto, de Peel et de York, où il prendra fin à compter du 22 février. 

L'exécution des expulsions résidentielles demeurera suspendue dans les régions de santé publique où le décret ordonnant de rester à domicile est encore en vigueur. 

Dans les régions où le décret est levé, la procédure normale d'exécution des expulsions résidentielles recommencera.

Mesures modifiées

Le gouvernement de Doug Ford a décidé de resserrer les mesures sanitaires pour les zones rouges, oranges, jaunes et vertes de son cadre visant à protéger les Ontariens contre la COVID-19, et de permettre aux clients d’entrer dans les magasins non essentiels dans les zones grises.

Pour les zones grises, tous les commerces pourront être ouverts, à condition de limiter leur capacité à 50% pour les épiceries, les dépanneurs et les pharmacies, et à 25% pour tous les autres magasins de vente au détail, y compris les magasins à grande surface.

La limite de capacité des commerces pourra être augmentée de 25% pour les régions en zone rouge. 

La province demande maintenant un dépistage actif de tout employé avant son entrée dans les locaux ainsi qu’un dépistage actif des clients entrant dans les centres commerciaux, toute couleur de zone confondue. 

«Frein d’urgence»

Alors que les infections aux nouveaux variants de la COVID-19 s’accumulent en Ontario, la province a décidé de créer un «frein d’urgence» pour permettre la prise immédiate de mesures si une région subit une hausse rapide de la transmission de la COVID-19 ou si son système de soins de santé risque d'être débordé.

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams, en consultation avec le médecin hygiéniste local, pourra ainsi conseiller de faire immédiatement passer une région au palier gris.

L’état d’urgence prend fin le 9 février en Ontario.

Rester chez soi

Malgré cela, et même si le décret provincial de rester à domicile ne sera plus en vigueur dans certaines régions à compter du 10 février, le gouvernement et les experts de santé publique «recommande fortement à chacun de continuer de rester chez soi, d'éviter les rassemblements sociaux, de limiter les déplacements entre les zones ayant des règles différentes, et de limiter les contacts étroits aux membres de son ménage». 

Les employeurs de tous les secteurs devraient continuer de faire tout leur possible pour permettre à leurs employés de travailler à domicile, indique la province.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 8 février, 2021
  • Dernière mise à jour 8 février, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article